Accueil des personnes âgées et répit aux aidants : l'ARS s'engage

Actualité
Date de publication
Visuel
Personnes agees - repits et aides aux aidants
La fragilité et l’épuisement des aidants doivent être particulièrement pris en considération dans le contexte actuel.
Corps de texte

En Paca, plusieurs dispositifs particuliers existent pour apporter un soutien aux aidants, notamment les plateformes de répit, le dispositif de relayage, les accueils de jour et les équipes spécialisées Alzheimer - maladies neurodégénératives.

Dans le cadre de la mise en œuvre du déconfinement progressif, l’ARS Paca a mis en place une stratégie volontariste pour développer davantage l’ensemble de ces dispositifs.

Vous êtes aidant d'une personne âgée et vous avez besoin d'un soutien, de souffler quelques heures ?

A partir du 11 mai, les plateformes de répit peuvent proposer de vous relayer une à quatre heure et de prendre du repos en toute tranquillité en fonction de vos besoins.

Un professionnel formé interviendra alors à domicile pour se substituer à vous dans tous les actes de la vie courante.

L’ARS Paca encourage les plateformes de répit à poursuivre leurs missions par la mise en place d’un soutien téléphonique et à développer au maximum et dès que possible la mission de « temps libéré ».

Plus d'informations dans le guide pratique destiné aux structures

Vous souhaitez vous faire relayer quelques heures ? Contactez une structure

Département

 Raison Sociale

 Commune

Hautes Alpes

Fondation Edith SELTZER

 Briançon

Vaucluse

EHPAD L'Oustalet

 Malaucène

Alpes Maritimes

SSIAD du CCAS de Menton

Menton

Bouches-du-Rhône

Association SAJ

Marseille

Bouches-du-Rhône

EHPAD La Pastourello

St Chamas

Var

EHPAD Jean Lachenaud

  Fréjus

Var

EHPAD COS Beauséjour

Hyères

Le dispositif de relayage propose de prendre le relais du proche aidant au domicile de la personne par un professionnel formé sur un à plusieurs jours.

Dans cette période, les 7 porteurs de ce dispositif innovant en Paca pourront déroger au temps minimum de relayage de 24 heures et intervenir durant une à quatre heures consécutives pendant plusieurs jours.

Les structures assurant le relayage

Département

 Raison Sociale

 Commune

Hautes Alpes

Fondation Edith SELTZER

 Briançon

Vaucluse

EHPAD L'Oustalet

 Malaucène

Alpes Maritimes

SSIAD du CCAS de Menton

Menton

Bouches-du-Rhône

Association SAJ

Marseille

Bouches-du-Rhône

EHPAD La Pastourello

St Chamas

Var

EHPAD Jean Lachenaud

  Fréjus

Var

EHPAD COS Beauséjour

Hyères

Le dispositif de relayage est expérimental et porté par 7 établissements et services depuis 18 mois. L'ARS Paca encourage les structures à intensifier et renforcer leurs services.

L’objectif est de permettre aux aidants de prendre du répit sans avoir à transférer leur proche dans un autre milieu que leur domicile.

Les accueils de jour autonomes, les accueils de jour rattachés aux Ehpad et les accueils de jour itinérants reprennent progressivement leurs activités et pourront même diversifier leurs activités.

Un accueil de jour peut prendre en charge une personne âgées au sein de locaux dédiés. Dans le cadre du déconfinement progressif, l’ARS Paca autorisera à titre dérogatoire les professionnels officiant en accueil de jour à domicile. Un soutien téléphonique pourra également être mis en place.

L'équipe des bénévoles de Allo Alzheimer

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés peuvent être particulièrement affectées par le contexte actuel.

Les aidants peuvent également se retrouver en difficulté psychologique et avoir besoin d'une aide ou d'un avis spécialisé en relation avec la maladie.
 
L'équipe des bénévoles de Allo Alzheimer est à l’écoute des patients et des aidants de 15 heures à 18 heures, tous les jours pairs, y compris le week-end.

09 70 818 806

Les équipes spécialisées Alzheimer (ESA)

Les équipes spécialisées Alzheimer (ESA) accompagnent les personnes atteinte de la maladie d’Alzheimer vivant à domicile et aident leurs proches. L’objectif des interventions est de leur permettre de rester vivre le plus longtemps à domicile. Ces interventions se font sur prescription médicale. Elles se déroulent durant 12 à 15 séances réparties sur 3 mois.

Compte tenu du contexte actuel, pourra exceptionnellement être porté à 20.

Deux séances maximum par semaine devront avoir lieu, afin de ne pas épuiser la personne âgée et pour que la prestation soit efficace.

De plus, ce type d’intervention pourra se faire via une intervention de l’ASG sur des temps du SSIAD pour des patients souffrant de troubles cognitifs.

L’accompagnement se fera au domicile de la personne âgée, en présence ou pas de l’aidant, dans le respect des mesures de sécurité.