Une agence, pour une meilleure santé

Baromètre santé: quelle perception des vaccins en région Paca ?

Communiqué de presse
Visuel
communiqué
L’Observatoire régional de la santé Paca vient de publier une nouvelle étude sur la perception des vaccins en région Paca. Cette étude, financée par l’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), fournit un état des lieux de l’opinion régionale sur la vaccination.
Corps de texte

Pourquoi un baromètre ?

Les dernières décennies ont été marquées par une perte de confiance dans la vaccination de la part de la population et de professionnels de santé suite à de nombreuses controverses. Dans ce contexte, il est important de suivre les opinions et perceptions de la population vis-à-vis de la vaccination en général et de différents vaccins.

Une personne sur 4 très favorable à la vaccination en général, mais les opinions et perceptions varient selon le vaccin.

En région Paca, 1 personne sur 4 se déclare très favorable à la vaccination en général, contre 1 personne sur 6 en 2010. Cependant, près d’une personne sur deux interrogée dans la région déclare être défavorable à certains vaccins en particulier : grippe saisonnière, hépatite B, papillomavirus humain , grippe A (5 % des habitants de la région Paca déclarent être défavorables à tous les vaccins). Ces évolutions importantes reflètent en partie les questionnements dont ces vaccins ont fait l’objet ces dernières années.

Leviers pour faciliter la vaccination, approuvés par la population

Dans la région, 70 % des personnes déclarent qu’elles se feraient plus facilement vaccinées si elles recevaient des alertes par courrier ou SMS pour mettre à jour leurs vaccinations ou si leur médecin disposait du vaccin au moment de la consultation. Plus de 50 % s’il était possible de le faire sur les lieux qu’elles fréquentent et 47 % si les pharmaciens avaient la possibilité de le faire dans leur officine.

Le médecin : principale source d’information mobilisée par les parents

Parmi les parents d’enfants de 1 à 15 ans habitant la région Paca, 84 % déclare rechercher de l’information sur les vaccins auprès du médecin, 40 % sur Internet et 22 % auprès des proches. Tout comme cela a été observé sur l’ensemble de la France, le médecin est à la fois la principale source d’information mobilisée par les parents d’enfants et celle perçue comme étant la plus fiable.

Une amélioration de la couverture vaccinale en France

« Le recours à la vaccination augmente et pas seulement du fait de son caractère obligatoire » a souligné Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, dans son discours d’inauguration des Journées Nationales de Médecine Générale (JNMG) les 27 et 28 septembre 2018. En effet, Santé publique France a observé, durant la période janvier-mai 2018, une augmentation de la couverture vaccinale des enfants, avant même l’entrée en application de la loi et au-delà des 11 vaccinations concernées. Ces observations illustrent les effets de la mobilisation des pouvoirs publics et de ses partenaires pour rappeler l’importance de la vaccination.

Des résultats encourageants

La tendance à l’augmentation de la couverture vaccinale  est encourageante. Les pouvoirs publics restent pleinement mobilisés dans leur mission d’information sur les vaccinations. Ainsi vaccination-info-service.fr apporte des informations factuelles, pratiques et scientifiquement validées pour répondre aux questions du public. Pour les professionnels de santé, le site fournit, via un espace dédié, des ressources pour informer les patients et répondre à des questions générales ou pratiques.