Bien vivre durant le Covid

Actualité
Coronavirus Covid-19
covid-19 bien vivre au quotidien

Cette période peut être difficile à vivre, seul, en couple ou en famille. Anxiété, solitude, tensions… cette situation exceptionnelle peut avoir des impacts négatifs sur notre quotidien. Alors comment s’en sortir sans sortir ? Retrouvez dans cette page des conseils et guides pratiques pour vous aider à prendre soin de vous et de vos proches.

Une plateforme d’écoute téléphonique est déployée en région Paca pour apporter un soutien psychologique à tous face au COVID-19.

En Région Paca

04 97 13 50 03
9h – 20h
du lundi au vendredi

Au niveau national

Un dispositif national de prise en charge médico-psychologique a également été instauré via le numéro vert 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000 en lien avec la Croix-Rouge et le réseau national de l'urgence médico-psychologique (CUMP).

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille de minimiser le temps passé à regarder, lire ou écouter les informations qui vous font sentir anxieux et stressés. Il est préférable d'aller chercher de l'information sur les sites officiels pour se préserver des rumeurs et des « fake news » et se concentrer sur des informations factuelles sans être submergé.

En pratique, vous pouvez essayer de limiter votre actualisation des informations à un ou deux moments dédiés dans la journée.

Connaître les faits peut aider à réduire la peur mais un flot continu d’informations peut générer beaucoup d’angoisses.

Retrouvez les sources d'informations fiables

A première vue, il semble difficile de voir du bon dans cette période et on a tous tendance à voir d’abord le négatif. Mais en faisant un petit effort, vous pouvez rapidement trouver de nombreux points positifs à rester chez vous :

  • Vous pouvez enfin vous consacrer à des activités que vous n’avez jamais le temps de faire et qui vous font plaisir : lire, jardiner, se reposer, passer plus de temps avec vos enfants…,
  • Alors que nos vies sont souvent des courses contre la montre, le confinement est le moment idéal pour se poser des questions de fond : de quoi avez-vous envie réellement ? quelles sont vos aspirations profondes ?... Peut-être que cette période révèlera des projets ou des idées qui n’auraient jamais vu le jour sans cela ?
  • Pour les travailleurs, c’est une occasion pour expérimenter le télétravail et tous ses avantages. Vous vous rendrez rapidement compte que vous êtes même plus productifs en télétravail et que vous et vos collègues arrivez très bien à vous organiser et développer des relations différentes dans ce contexte,

Vous trouverez certainement mille autres raisons de rester optimistes, c’est le moment de les tester !

Rester chez soi ne veut pas dire se replier sur soi. Cette période ne doit pas nous enlever notre esprit de solidarité voire même cela peut être l’occasion de le développer.

Il est tout à fait possible, en respectant les mesures barrières et de distanciation sociale, de prendre soin les uns des autres à l’échelle de son voisinage (ex : aller faire les courses pour notre voisin âgé et isolé, le contacter par téléphone pour demander des nouvelles…), de son quartier (ex : proposer de garder les enfants d’une maman ou d’un papa soignant, préparer des plats cuisinés pour son/sa voisin(e) agent de caisse qui rentre tard le soir…), de sa commune ou même dans le cadre d’initiatives solidaires de plus grandes ampleurs (participation à la réserve civique, bénévolat en faveur des personnes en situation de handicap…).

De nombreuses idées d’entraide et d’actions solidaires sont partagées sur internet ou les réseaux sociaux, certaines pourraient vous intéresser !

L’arrêt brutal de relations sociales est sans doute l’aspect le plus difficile à vivre pour un grand nombre d’entre nous. Heureusement, nous avons aujourd’hui toute la technologie nécessaire pour inventer temporairement de nouvelles relations avec notre famille et nos amis. Par exemple, proposez à vos enfants d’appeler régulièrement leurs grands-parents en vidéo (grâce à WhatsApp, Skype, FaceTime…), organiser des moments conviviaux entre amis à distance (grâce à des applications de visioconférence qui permettent un grand nombre de connexions en simultané).

Si vous n’avez pas la possibilité d’utiliser ces technologies, les appels téléphoniques classiques sont toujours possibles. D’ailleurs, pourquoi ne pas en profiter pour contacter des amis ou des membres de votre famille dont vous n’avez pas eu de nouvelles depuis un moment ?

Enfin, même à distance, on peut faire plaisir et donner le sourire à nos proches, particulièrement ceux qui sont seuls. Les services de La Poste fonctionnent, cela fait combien de temps que vous n’avez pas envoyé une belle lettre à votre mamie ou simplement à vos parents ? Vous pouvez aussi leur faire livrer régulièrement des petites surprises : des chocolats, des fleurs, etc. De nombreux commerçants continuent ou ont développé la livraison à domicile durant cette période, profitez-en !

Être confiné et garder la forme : l’équation peut paraître compliquée. Pourtant, des exercices simples peuvent être réalisés à domicile, sans matériel particulier. Il existe des programmes sportifs, en ligne et gratuits, qui vous permettrons de continuer à pratiquer une activité physique durant le confinement.

Le ministère des sports a réalisé le guide « Faire du sport à la maison » qui recense de nombreuses applications et sites internet proposant des séances d’activité physique pour tous les publics et envies.

Azur Sport Santé a également créé la boîte à outils « Je bouge + à la maison » qui propose des conseils d’experts, des séances d’activité physique adaptée en vidéo ou en format papier, des sites et des applications ressources.

La boite à outils d'Azur Sport Santé

Ce contexte d’anxiété provoquée par la crise sanitaire actuelle favorise les violences conjugales et intrafamiliales.

Plusieurs dispositifs permettent de trouver de l’aide.

Si vous êtes victime ou témoin de violences

  • Violences faites aux femmes : trouvez de l’aide en contactant le 3919

Si vous ne pouvez pas parler ou faire du bruit, envoyez une alerte par SMS au 114 (numéro normalement dédié aux sourds et malentendants mais élargi à toutes les victimes durant la période du confinement).

En cas d’urgence, appelez le 17 ou le 112 (depuis un portable).

  • Violences faites aux enfants : face à la maltraitante d’un enfant et dans le doute, contactez le 119.

En cas d’urgence, appelez le 17 ou le 112 (depuis un portable).

Si vous êtes auteur de violences

Ne frappez pas, faites-vous accompagner pour préserver votre famille. Contactez le numéro d’écoute pour prévenir les violences : 08 019 019 11.