Une agence, pour une meilleure santé

Coronavirus en Provence-Alpes-Côte d’Azur : point de situation au 19 mars

Communiqué de presse
Visuel
communiqué
Depuis le vendredi 28 février 2020, 690 personnes ont été testées positives au coronavirus Covid-19 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Corps de texte

Depuis le vendredi 28 février 2020, 690 personnes ont été testées positives au coronavirus Covid-19 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur (dont 178 hospitalisations) :

  • 8 personnes dans les Alpes-de-Haute-Provence ;
  • 31 personnes dans les Hautes-Alpes ;
  • 133 personnes dans les Alpes-Maritimes ;
  • 377 personnes dans les Bouches-du-Rhône ;
  • 124 personnes dans le Var ;
  • 17 personnes dans le Vaucluse.

Parmi ces cas :

  • 44 personnes en réanimation ;
  • 9 personnes testées positives au coronavirus COVID-19 sont décédées. Elles étaient hospitalisées dans les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

La région adapte ses capacités en soins critiques

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur dispose actuellement de 35 services de réanimation adultes publics et privés.

Afin d’anticiper une éventuelle saturation des capacités en soins critiques, en particulier sur les lits de réanimation, l’ARS Paca a travaillé avec les réanimateurs de chaque groupement hospitalier de territoire pour mettre en place une stratégie d’accroissement et d’extension des soins critiques.

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dotée de 450 lits de réanimation adultes et de 700 lits de surveillance continue, va donc pouvoir doubler dans une première phase ses capacités actuelles en réanimation pour couvrir l’ensemble des urgences vitales en les portant à 980 lits.

Dans une seconde phase 200 lits ventilés supplémentaires pourront être mobilisés, si cela s’avérait nécessaire, par transformation notamment des salles de surveillance post-interventionnelle.

Par ailleurs, afin de continuer à répondre aux urgences cardiologiques, néphrologiques et neurologiques, l’ensemble des capacités de soins intensif sera préservée avec une capacité de 300 lits.

Don du sang

Malgré l’épidémie de Covid-19, les besoins en produits sanguins restent indispensables. Les lieux de collecte sont considérés par les autorités de l’Etat comme des lieux publics autorisés car vitaux et nécessaires, au même titre que les hôpitaux. L’Etablissement Français du sang invite la population à se rendre sur ses collectes mobiles et ses maisons du don demeurent ouvertes tous les jours, notamment les étudiants dont les établissements sont fermés. Des mesures de protection (distanciation, gestion des flux, port du masque des personnel et bénévoles...) sont mises en place pour éviter la propagation du virus. Les personnes qui présentent des signes cliniques ne doivent pas se présenter sur les lieux de collectes. Information : www.dondesang.efs.sante.fr

Rappel des recommandations à suivre pour la population

En stade 3, comme en stade 2, le message reste le même : pour limiter la propagation de l’épidémie, la mesure la plus efficace est la plus simple, elle repose sur la responsabilité individuelle, c’est-à-dire : respecter les gestes barrières. La conduite à tenir est et reste valable au cours de chaque stade : se protéger soi-même pour une efficacité collective.

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15.