COVID-19 - Quelle organisation sanitaire en région Paca ?

Actualité
Date de publication
Visuel
organisation sanitaire région Paca
Depuis plusieurs mois, l'ARS Paca est pleinement mobilisée dans la gestion de cette crise sanitaire pour freiner la diffusion du virus dans notre région et préparer le système de santé à ce défi.
Corps de texte

DANS CETTE PAGE

Soutenir les acteurs et organiser la réponse du système de santé

L’ARS Paca apporte son appui aux professionnels de santé (professionnels libéraux, établissements, Samu, etc) et organise la réponse du système de santé pour faire face à cette situation sanitaire exceptionnelle.

Parmi les mesures prises et l’accompagnement apporté aux acteurs du système de santé, on peut citer :

  • La diffusion de recommandations sanitaires,
  • Le suivi des établissements de santé dans la mobilisation de leurs moyens humains et de mise à disposition des matériels nécessaires à la prise en charge « Covid-19 »,
  • Le suivi de la distribution des stocks d’équipements de protection des établissements sanitaires, médico-sociaux et professionnels libéraux,
  • Le suivi de la disponibilité des lits « Covid-19 » dans les établissements habilités,
  • La réponse aux sollicitations diverses, la communication auprès des acteurs régionaux et l’information du public.

Organiser la prise en charge des personnes âgées et personnes en situation de handicap

L’ARS Paca est en charge des établissements de santé et médico-sociaux qui accueillent les personnes en situation de handicap et les personnes âgées. Elle se mobilise pour prévenir, protéger et préparer la prise en charge de ces populations à travers deux actions principales : 

  • organiser la mise en oeuvre de mesures de protection dans les établissements prenant en charge des personnes âgées ;
  • maintenir l’accompagnement médico-social nécessaire à la préservation de l’état de santé des personnes en situation de handicap, par un principe de précaution visant au maintien au domicile et une continuité de l’accompagnement ;

Mobilisation de la médecine de ville

Au stade 3, face à l’extension de l’épidémie, le médecin traitant est le premier recours dans la prise en charge des patients.

Les mesures de confinement actuelles font de la téléconsultation un outil à privilégier pour le diagnostic et le suivi des patients à distance.

Recommandations pour la prise en charge en ville

Un opération de solidarité médicale : Renfort RH Crise

Afin d’assurer la prise en charge optimale de tous les patients, l’ARS  a pris les mesures nécessaires afin de pouvoir faire face à l’afflux important de patients.

Les professionnels de santé volontaires de la région Paca sont appelés à se faire connaitre.

Cette réserve de mobilisation des professionnels de santé est complémentaire de la réserve sanitaire nationale. En fonction des besoins : les volontaires seront mobilisés hors cadre de la réserve sanitaire.

Portez-vous volontaire

Les établissements mobilisés en région Paca

Déprogrammation des activités pour prioriser les prises en charge des patients Covid-19 et adaptation des capacités d’accueil des établissements

L’ARS Paca a demandé à l’ensemble des établissements de santé publics et privés de déprogrammer toutes les activités chirurgicales ou médicales non urgentes et sans risque pour les patients.

L’objectif est de prioriser l’accueil de patients Covid-19 : 

  • en libérant des capacités de lits de réanimation, et plus généralement de soins critiques et de salle de surveillance post interventionnelle,
  • en priorisant l’affectation des personnels et la mise à disposition des matériels nécessaires à la réanimation et aux soins critiques.

Les établissements de première ligne

Un premier niveau de réponse s’appuie sur les établissements de santé de première ligne, habilités pour le Covid-19 : l’Assistance Publique des hôpitaux de Marseille et le Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Nice.

Ces établissements constituent la première ligne de prise en charge. Ils disposent d’un plateau technique hautement spécialisé et d’un recours permanent à un infectiologue. Ils permettront notamment la prise en charge des patients classés « cas confirmés » dans des conditions de sécurité maximales au sein de services de maladies infectieuses et tropicales et/ou de réanimation.

Les établissements de « deuxième ligne »

L’ARS a défini une liste d’établissements mobilisables en pour augmenter les capacités des établissements de première ligne..

Il s’agit des établissements suivants :

  • dans les Alpes-de-Haute-Provence : le centre hospitalier de Digne-les-Bains
  • dans les Hautes-Alpes : le centre hospitalier de Gap et le centre hospitalier de Briançon
  • dans les Alpes-Maritimes : le centre hospitalier de Cannes
  • dans les Bouches-du-Rhône: l’Hôpital d'instruction des armées Laveran, le centre hospitalier d’Aix -en-Provence, l’Hôpital Européen
  • dans le Var : le centre hospitalier intercommunal Toulon-La Seyne-sur-Mer et l’Hôpital d'instruction des armées Sainte-Anne
  • dans le Vaucluse : le centre hospitalier d’Avignon

Les établissements suivants seront également mobilisables en cas de besoin :

  • le centre hospitalier de Manosque,
  • le centre hospitalier d’Antibes et de Grasse,
  • l’Institut Arnaud Tzanck,
  • le centre hospitalier de Martigues et centre hospitalier d’Arles,
  • l’Hôpital Saint Joseph,
  • le centre hospitalier de Fréjus et de Draguignan.

Agir pour la protection des personnes en grande précarité

En lien avec la Préfecture de Région, l’ARS Paca met en place différentes réponses permettant de faire face à l’épidémie de Covid-19 chez les personnes les plus précaires (:

  • mise en place de maraudes ;
  • mise en place des équipes sanitaires mobiles ;
  • création de centres d’accueil pour personnes hébergées ou sans abri et porteuses du Covid-19
En savoir plus