Dépistages Covid-19 : pourquoi faut-il prioriser ?

Communiqué de presse
Coronavirus Covid-19
Visuel
communiqué de presse
Les capacités de tests en France ont été considérablement augmentées depuis le début de la crise : la France fait désormais partie des 10 pays au monde qui testent le plus. Dans notre région, plus de 100 000 tests sont réalisés chaque semaine grâce à la mobilisation de tous les professionnels de santé.
Corps de texte

Depuis la fin du mois de juillet, tout le monde peut bénéficier d'un test RT-PCR remboursé à 100 % par l’Assurance maladie, sans avoir besoin d'une prescription médicale.

Cette intensification de la stratégie de dépistage du Covid-19 a entraîné, dans certains territoires de notre région, une embolisation des laboratoires de biologie médicale, rallongeant les délais de rendez-vous et de rendus des résultats.

Les capacités analytiques des laboratoires de biologie médicale publics et privés ne sont pas aujourd’hui à saturation, mais l’on constate que les files d’attente sont plus longues qu’avant l’été et que les délais de rendu des résultats s’allongent parfois. Ce phénomène s’est notamment intensifié pendant la période de retour de vacances et de rentrée scolaire.

Pour fluidifier l’accès aux examens de dépistage, une doctrine de priorisation a été mise en place pour les patients demandant un test RT-PCR.

La priorité des tests a été donnée aux situations les plus à risque et qui nécessitent une prise en charge rapide. L’objectif est de réduire les délais d’accès au prélèvement et de garantir un rendu plus rapide des résultats afin de mettre en place l’isolement des personnes positives et la quarantaine des personnes contacts à risque.

Les tests à convenance personnelle ne sont donc pas prioritaires ni les tests demandés pour un voyage à titre privé. Le délai de dépistage et de remise du résultat dépend dans ces cas des capacités du laboratoire contacté.

Comment savoir si je suis un cas contact ?

L'identification des cas-contacts est assurée par les professionnels de santé libéraux et l’Assurance maladie. Vous serez donc informé par un appel si vous êtes considéré comme un cas contact. Si vous n’êtes pas appelé, cela signifie que la personne en charge du contact tracing ne vous a pas estimé comme un cas contact.

Il se peut aussi que vous n’ayez pas été cité comme cas contact par le patient positif, ou qu’il y ait eu un oubli. Dans ce cas-là, vous devez contacter la personne positive pour qu’elle le signale à l’Assurance maladie.

Le laboratoire à côté de chez moi me dit qu’il a trop de monde et ne peut pas me prendre en charge tout de suite : comment puis-je trouver un laboratoire qui me fera moins attendre ?

L’offre de service est très large. Consultez le site sante.fr pour trouver un autre laboratoire qui pourrait vous prendre en charge rapidement. Pensez également à préciser votre statut prioritaire à votre interlocuteur si vous pensez faire partie des quatre catégories de patients prioritaires.

Faut-il que je présente une prescription médicale au laboratoire pour avoir un accès rapide à un test ?

Toute personne symptomatique a un accès prioritaire au dépistage, qu’il ait ou non une prescription médicale. Bien sûr, si vous êtes allé chez votre médecin, il peut vous fournir une prescription médicale. Si l’Assurance maladie vous a contacté pour vous indiquer que vous êtes « cas contact », elle vous fournira également un « bon de dépistage ». Cela vous permettra également d’être reçu en priorité par le laboratoire de biologie médicale.

Si mon médecin ne me donne rendez-vous que 3 jours plus tard, je ne peux pas me présenter directement au laboratoire ?

Si vous êtes symptomatique, vous serez dépisté en priorité, même si vous venez avant la date de rendez-vous fixée. Vous pouvez préciser vos symptômes à votre interlocuteur.

Puis-je aller me faire tester à l’hôpital ?

Les laboratoires hospitaliers répondent surtout et en priorité aux besoins des patients suspects qui proviennent des urgences, aux besoins des professionnels de santé symptomatiques ou contacts, ainsi qu’aux patients hospitalisés ou à hospitaliser.

J’ai été appelé par l’Assurance maladie car je suis cas contact : est-ce que je dois appeler mon médecin / avoir une prescription médicale pour avoir accès au laboratoire ?

Il n’est pas nécessaire de contacter votre médecin étant donné que vous recevrez un bon de l’Assurance maladie afin de justifier de votre statut auprès du laboratoire et donc bénéficier d’un RDV sur une plage horaire prioritaire.

Je suis un professionnel de santé qui rencontre tous les jours des personnes atteintes, ou potentiellement atteintes, du Covid-19. Suis-je considéré comme un cas contact ?

Pour rappel, une personne est « contact » lorsqu’elle a eu, en l’absence de mesures de protections efficaces, un contact étroit avec une personne malade du Covid-19. Les professionnels de santé, dotés d’équipements de protection individuelle, ne sont donc pas considérés comme des cas contacts.