Développement des activités de télémédecine pour les résidents en structure médico-sociale

Appel à projets / candidatures / manifestation d'intérêt
Médico-social

En cours d'attribution

Le présent appel à projet vise à accompagner et à soutenir la mise en œuvre d’activités de télémédecine en région Paca des usagers résidants en structure médico-sociale.

La télémédecine constitue une réponse aux difficultés que rencontrent certains patients pour accéder aux soins et particulièrement dans le secteur médico-social pour limiter le déplacement de l’usager. La télémédecine contribue également à rompre l’isolement dont sont parfois victimes les professionnels de santé.

Elle est source d’innovations notamment organisationnelles pour notre système de santé. Elle peut, par ailleurs, contribuer à l’amélioration du parcours de soins coordonné du patient.

Depuis plusieurs années et dans le prolongement de l’impulsion nationale, l’agence régionale de santé s’engage fortement dans l’accompagnement des projets de télémédecine.

Le présent appel à projet constitue une nouvelle étape dans l’essor de l’activité de télémédecine en région Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le secteur médico-social.

Les candidats présenteront leur démarche projet suivant plusieurs volets :

  • Organisationnel
  • Technique
  • Budgétaire
  • Planning de déploiement

Modalités de candidature

Date limite de dépôt de candidature : 3 septembre 2021 – 12h00

La « fiche descriptive AAP Télémédecine » et toutes pièces complémentaires constitutives du dossier de candidature  sont  à adresser exclusivement par voie électronique aux formats « .pdf » et « .doc » à :  ARS-PACA-TELEMEDECINE@ars.sante.fr

Cet appel à projets s'adresse :

  • aux établissements de santé,
  • aux établissements médicaux-sociaux,
  • aux regroupements de professionnels de santé,
  • à tout professionnel de santé médical justifiant des compétences nécessaires qui peut concourir à l’activité de télémédecine.

Lorsqu’il s’agit d’un professionnel de santé non médical, ce dernier doit agir en application d’un protocole de coopération pris sur le fondement de l’article 51 de la Loi HPST