Une agence, pour une meilleure santé

Femmes enceintes, parents, petite enfance

Article
Visuel
Enfant
Les premières phases du développement de l’enfant représentent un enjeu de santé majeur : elles mettent en jeu la santé de l’enfant à son plus jeune âge ; elles déterminent pour une grande part la santé de l’individu tout au long de sa vie.
Corps de texte

Les actions prévention et d’éducation de la santé revêtent alors une importance déterminante.
Pour être les plus complètes possibles, elles doivent englober : la prévention chez la femme enceinte, la naissance, la période néonatale de 0 à 28 jours, la petite enfance (0 à 6 ans), et les jeunes parents.
Elles doivent par ailleurs tenir compte d’un facteur important : de nombreuses études montrent que les inégalités sociales et géographiques ont un impact sur la santé de la petite enfance.

Ainsi, on relève par exemple que les femmes issues de milieux précaires ont un taux de prématurité plus élevé ; et l’obésité chez le jeune enfant prédomine dans les milieux défavorisés.

Le plan d’actions en faveur des femmes enceintes, des parents, et de la petite enfance 2012-2016 a été élaboré sur la base de ces constats.

Le plan d’actions dresse d’abord un état des lieux sur la situation en région Paca : il expose les déterminants, les caractéristiques démographiques, socio-économiques de la région ; il étudie le contexte régional en matière de natalité, de mortalité infantile, de prématurité, de pauvreté infantile, de troubles des apprentissages, de surpoids et d’obésité, de vaccination, de santé bucco-dentaire, de traumatisme de la petite enfance (violences subies, accidents de la vie courante).

On apprend notamment que la région Paca figure parmi les régions les plus touchées par la pauvreté des enfants (les territoires de la région les plus concernés sont identifiés dans le plan), et que le taux de vaccination contre l’hépatite B est très inférieur à la moyenne nationale.

Une synthèse des informations recueillies lors de l’élaboration du plan fait ressortir les principaux constats suivants :

Dans le domaine de la parentalité :

  • difficulté des parents dans l’éducation de leurs enfants ;
  • surreprésentation des familles monoparentales dans les quartiers en Contrat urbain de cohésion sociale (Cucs) ;
  • maltraitance, carences éducatives.

Dans le domaine des troubles d’apprentissage du langage :

  • prévalence marquée dans certains territoires.

Sur la base de l’état des lieux, le plan d’actions fixe comme objectif général de réduire les effets négatifs des inégalités socio-économiques sur la santé, en intervenant dès la grossesse et la vie intra-utérine, tout au long de la période néonatale (0-28 jours), et auprès des enfants de 0 à 6 ans et de leurs parents.

L’objectif général est décliné en trois objectifs spécifiques :

Objectif spécifique 1 : Réduire les effets négatifs des inégalités socio-économiques sur la santé, en intervenant dès la grossesse et la vie intra-utérine.

Sont notamment abordés dans le cadre de cet objectif : l’alimentation et l’activité physique pendant la grossesse, les conduites addictives chez les femmes enceintes, l’allaitement maternel, les mutilations sexuelles féminines, etc.

Objectif spécifique 2 : Réduire les effets négatifs des inégalités socio-économiques sur la santé, tout au long de la période néonatale (0-28 jours) et auprès des enfants de 0 à 6 ans.

Sont notamment abordés dans le cadre de cet objectif : l’alimentation et l’activité physique pendant la petite enfance, la prévention en matière d’accidents de la vie courante (accidents domestiques, suffocations, baignade, indigestions, etc.), les vaccinations, le repérage des enfants exposés aux violences, l’hygiène bucco-dentaire, le surpoids et l’obésité, le développement psychomoteur, l’apprentissage du langage, les compétences psychosociales chez l’enfant. Les conditions de vie (insalubrité, saturnisme, asthme, etc.) sont mises en œuvre dans le cadre du projet de santé environnementale.

Objectif spécifique 3 : Réduire les effets négatifs des inégalités socio-économiques sur la santé en intervenant auprès des parents des enfants de 0 - 6 ans.

Sont notamment abordés dans le cadre de cet objectif : les compétences parentales favorables à la nutrition et à l’activité physique de leurs enfants, la sensibilisation aux accidents de la vie courante, le lien d’attachement parent-enfant, les bilans de santé (développement psychomoteur, apprentissage du langage), etc.

Aller plus loin

Documents à télécharger

Liens utiles

Contact

Contenu

Direction Santé Publique et Environnementale

Département Prévention, Promotion de la Santé

Hervé Meur, pilote régional (04 13 55 82 81)