Fortes chaleurs et canicule : les mesures pour se protéger

Communiqué de presse
Visuel
communiqué de presse
En raison de l’alerte canicule annoncée par Météo France dans plusieurs départements de notre région, l’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur informe sur le dispositif mis en place pour protéger les populations et rappelle les gestes à adopter, en particulier par les personnes les plus fragiles (personnes âgées, personnes handicapées, malades à domicile, personnes dépendantes)
Corps de texte

Qu’appelle-t-on « canicule » ?

On parle de canicule lorsque les températures observées sont élevées jour et nuit pendant au moins trois jours d’affilée.

Les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes (notamment les travailleurs exposés à la chaleur) s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température.

L’exposition d’une personne à ces températures élevées sans période de fraîcheur suffisante pour permettre à l’organisme de récupérer, est susceptible d’entraîner de graves complications par dépassement des capacités de régulation thermique du corps humain. Ces périodes de fortes chaleurs sont alors propices aux pathologies liées à la chaleur et à l’aggravation de pathologies préexistantes, surtout chez les personnes fragiles et les personnes particulièrement exposées à la chaleur.

Pour se protéger des fortes chaleurs, il faut :

  • maintenir son logement frais (fermer fenêtres et volets la journée, les ouvrir le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
  • boire régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • se rafraichir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour ;
  • passer si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ;
  • éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ;
  • les nourrissons et les jeunes enfants ne doivent jamais être laissés en plein soleil, même quelques minutes, particulièrement dans des véhicules fermés.

Qui contacter ?

  • N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant
  • En cas de malaise, appelez ou faire appeler le 15 ;
  • En cas de besoin, appelez le numéro vert du ministère de la santé : 0 800 06 66 66, service ouvert de 9h à 19h ;
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, oser demander de l’aide, à vos voisins, aux commerçants de votre quartier.

L’ARS veille

Les établissements de santé et les Ephad sont préparés. Ils sont prévenus dès l’activation des niveaux 2 et 3 du plan canicule. Une information constante entre l’agence et les services d’urgence de la région, grâce à l’observatoire régional des urgences et le dispositif hôpital en tension, permet de connaître l’activité et, de ce fait d’anticiper les éventuelles difficultés.

Les consignes sont rappelées aux maisons de retraite et à l’ensemble des établissements qui accueillent des personnes fragilisées : rafraîchissement de tous les résidents, tout en maintenant la distanciation physique et les gestes barrières nécessaires pour empêcher la propagation du virus, hydrater les pensionnaires à l’aide de brumisateur, les faire boire régulièrement, etc.

Dans un contexte de circulation toujours active du virus responsable de la COVID-19, des consignes ont également été adressées aux établissements afin d’adapter leurs procédures « vague de chaleur ».

En savoir plus sur les recommandations dans les EHPAD disposant d’une climatisation centralisée

En savoir plus sur les recommandations dans les EHPAD disposant d’une climatisation non centralisée

Les autorités sanitaires et les services de l’Etat se mobilisent depuis le 1er juin autour de 4 niveaux d’actions prévus dans le plan national canicule.

Le niveau 1 - veille saisonnière qui répond au niveau de vigilance verte canicule de la carte de vigilance de Météo-France. Il repose essentiellement sur de l’information au grand public.

Le niveau 2 - avertissement chaleur qui répond au niveau de vigilance jaune canicule de la carte de vigilance de Météo-France. C’est une phase de veille renforcée permettant aux différents services de l’Etat de se préparer à une montée en charge en vue d’un éventuel passage au niveau 3 – alerte canicule et de renforcer les actions de communication locales et ciblées (en particulier la veille de week-end et de jour férié).

Le niveau 3 - alerte canicule, déclenché par les préfets de départements, en lien avec l’agence, sur la base du passage en vigilance orange canicule dans la carte de vigilance de Météo-France. A ce niveau, des actions de prévention et de gestion sont mises en oeuvre par les services publics et les acteurs territoriaux de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène. Santé Publique France analyse de son côté les indicateurs sanitaires en lien avec la chaleur afin de détecter un éventuel impact de la canicule.

Le niveau 4 - mobilisation maximale qui correspond à un passage en vigilance rouge canicule dans la carte de vigilance de Météo-France. Il correspond à une canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable, avec apparition d’effets collatéraux dans différents secteurs. Cette situation nécessite une mobilisation maximale et une coordination de la réponse de l’Etat avec l’activation de la Cellule Interministérielle de Crise (CIC), qui regroupe l’ensemble des ministères concernés.

Vigilance pollution

La situation météorologique va accentuer les phénomènes de pollution de l’air en région Paca.

Pour suivre l’évolution dans chaque département, rendez-vous sur le site d’Atmosud : https://www.atmosud.org/pollutions/en-cours

Nos recommandations :

  • Limitez, pour les déplacements privés et professionnels, l'usage des véhicules automobiles par recours au covoiturage, aux transports en commun et aux modes de déplacement non polluants (marche à pied, vélo) ;
  • Respectez l'interdiction des brûlages à l'air libre et l'encadrement des dérogations ;
  • Maîtrisez la température dans les bâtiments (chauffage ou climatisation) ;
  • Reportez les travaux d'entretien ou nettoyage nécessitant l'utilisation de solvants, peintures, vernis.