Une agence, pour une meilleure santé

Gestion d'une épidémie d'infections respiratoires aiguës

Article
Visuel
Infections
Des outils sont mis à disposition des établissements pour limiter la propagation de nouveaux cas lors de la survenue d'épidémies d'infections respiratoires aiguë.
Corps de texte

Des précautions complémentaires de type mesures gouttelettes doivent être mises en place dès l’apparition du premier cas d’IRA :

  • information des malades, formation du personnel ;
  • renforcement de l’hygiène des mains, promotion de l'utilisation des produits hydro-alcooliques (PHA) ;
  • maintien dans la chambre du cas, dans la mesure du possible, et limitation des visites ;
  • port du masque chirurgical, dans la mesure du possible, lorsqu’il quitte sa chambre ;
  • port du masque chirurgical par le personnel lors des contacts étroits (toilettes, changes,…) ;
  • mise en place d'une signalisation (dossier de soins, planification des soins, portes....) lorsque des visiteurs souffrent d’une IRA, afin d’éviter une contamination des résidents et/ou du personnel, il est préférable qu’ils reportent leur visite ou qu’ils portent un masque ;
  • aération régulière de la chambre.

 

Des recherches étiologiques doivent être réalisées sur les premiers cas afin d’adapter les mesures de contrôle et de limiter l’ampleur de l’épidémie.

  • en période de circulation grippale, la recherche directe du virus de la grippe par des tests rapides d'orientation diagnostic (Trod ou TDR) doit être menée dès la survenue du 3ème cas. Les Trod sont effectués sur prélèvement naso-pharyngé dans les 48 premières heures au début des symptômes. Pour conclure sur la présence de grippe ou non dans l'établissement, il est nécessaire de réaliser entre trois et cinq Trod sur des patients différents. Un seul Trod positif confirme l'épidémie. ;
  • une liste de Trod de grippe a été publiée suite à l'évaluation par le CNR des virus influenzae de Lyon et par l'ANSM. Elle contient des informations sur les distributeurs, la sensibilité des tests et leur praticabilité ;
  • en dehors de la période de circulation grippale : rester prudent sur l’interprétation des Trod.

Deux avis et un rapport du Haut conseil de la santé publique précisent les indications des traitements curatifs et en post-exposition ainsi que les recommandations de chimioprophylaxie par antiviraux en période de circulation des virus de la grippe saisonnière.   

Précisions concernant l'utilisation du Tamiflu (Oseltamivir) chez l'adulte

  • Pour le traitement curatif : 75 mg deux fois par jour pendant 5 jours par voie orale.
  • Pour la prophylaxie post-exposition : 75 mg une fois par jour pendant 10 jours