Une agence, pour une meilleure santé

Hop’en : un programme qui accompagne les établissements dans leur transformation numérique

Communiqué de presse
Visuel
communiqué
Dans le cadre de la stratégie « Ma santé 2022 » et de son volet numérique, la direction générale de l’offre de soins (DGOS) a lancé en février 2019 le programme HOP’EN qui constitue la feuille de route nationale des systèmes d’information hospitaliers (SIH) pour 5 ans.
Corps de texte

Ce programme vise à poursuivre les efforts engagés par les établissements de santé dans leur virage numérique et leur modernisation, depuis le lancement du programme Hôpital Numérique en 2012 pour amener l’ensemble des établissements de santé vers un niveau de maturité de leur système d’information, nécessaire pour répondre aux nouveaux enjeux de décloisonnement du système de santé et de rapprochement avec les patients.

Un appel à manifestation d’intérêt national a été lancé en février 2019 pour permettre aux établissements de santé de s’engager dans leur transformation numérique.

Les ARS sont au cœur du dispositif opérationnel du programme Hop’en. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, au vue des réponses de l’appel à manifestation d’intérêt, trois axes prioritaires ont été choisis par l’Agence régionale de santé :

  • l’accompagnement sur le développement des usages autour du dossier patient informatisé pour améliorer la qualité et de la sécurité de la prise en charge et l'efficacité du temps soignant ;
  • la communication des documents de synthèse du dossier patient vers les partenaires de ville afin de développer et simplifier les liens entre les établissements de santé et leurs partenaires, notamment la ville et le médico-social dans une logique de prise en charge décloisonnée ;
  • le soutien auprès des groupements hospitaliers de territoire dans leur projet d’harmonisation de leur système d’information.

130 projets portés par 109 établissements de santé de la région Paca ont été sélectionnés par l’ARS Paca afin d’accélérer la transformation numérique des structures de santé.

Ces projets seront ensuite à déposer par leurs porteurs afin de permettre un instruction fine par l’ARS Paca.