Covid-19 : tout savoir sur le dépistage

Actualité
Coronavirus Covid-19
Dépistage test PCR COVID-19

Le dépistage reste le meilleur moyen de ralentir la progression du virus Covid-19 en stoppant au plus vite les chaînes de contamination.

Pour casser les chaînes de contamination de la Covid-19, trois types de dépistage sont possibles : 

  • Le test RT-PCR : prélèvement par voie nasale ou salivaire avec un écouvillon permettant d’obtenir un résultat dans les 24h suivant le test
  • Le test antigénique : prélèvement par voie nasale avec un écouvillon qui permet d’obtenir un résultat en 15 à 30 minutes. 
  • L'autotest : prélèvement par voie nasale avec un écouvillon à réaliser soi-même et accessible en pharmacie ou à réaliser sur la supervision d'un professionnel de santé (dispositif reconnu pour le pass sanitaire uniquement en France). Ils permettent d'obtenir un résultat dans les 15 min et doivent être complétés par un test RT-PCR ou antigénique en cas de résultat positif.

Depuis le 15 octobre 2021, les tests PCR et antigéniques de "confort" ne sont plus remboursés par l'Assurance Maladie. Ils sont toujours pris en charge si vous êtes mineur, si vous êtes vacciné, si vous présentez des symptômes (sur prescription médicale) ou si vous êtes cas contact.

Depuis le lundi 29 novembre 2021, le délai de validité des tests négatifs passe à 24 heures au lieu de 48 heures.

 

Le test RT-PCR peut être effectué dans toutes les situations : avec ou sans signe de la maladie, cas contact ou non...

Je peux réaliser un test antigénique dans toutes les situations : si j'ai des symptômes du Covid-19 ou non, lorsque je suis cas contact ou en cas de doute.

Ces tests sont réservés aux personnes asymptomatiques ou cas contact dès l'âge de 3 ans.

Les autotests sont conseillés pour un usage itératif (deux fois par semaine) afin d'être en mesure de détecter le virus au début de l’infection, quand il est le plus repérable et où la personne est la plus contagieuse. Il peut être réalisé à domicile avant de rencontrer vos proches ou lors d'un dépistage collectif (lycée, entreprise, etc.)

    Les situations possibles pour réaliser un autotest :

    • Pour les cas contacts ayant un schéma vaccinal complet à J2 et J4 après avoir réalisé un test RT-PCR ou antigénique
    • Pour les moins de 12 ans déclarés cas contacts à l'école, ils peuvent réaliser trois autotests : un autotest immédiat (J+0) puis à J+2 et J+4 si le premier autotest s'avère négatif.
    • Pour les moins de 12 ans déclarés cas contacts en dehors de l'école, les autotests peuvent être réalisés à J+2 et J+4 après un résultat négatif obtenu après un test RT-PCR ou antigénique.
    • Réalisés sous la supervision d'un professionnel de santé, ils peuvent faire office de justificatif pour le pass sanitaire s'il est négatif et réalisé depuis moins de 72 heures.

    Lors d'un résultat positif, les autotests doivent être complétés par un test RT-PCR ou antigénique

    Quatre cas de figure existent pour la prise en charge de ce test par l'Assurance maladie en pharmacie :

    • Pour les cas contact présentant un schéma vaccinal complet, des autotests de contrôle pourront être remis par les pharmacies sur présentation du résultat du test de dépistage négatif (PCR ou antigénique) et d'une attestation sur l'honneur complétée.
    • Les enfants cas contact de moins de 12 ans peuvent aussi bénéficier d'une prise en charge des autotests sur présentation d'une attestation sur l'honneur (pdf) des responsables légaux. Il faudra joindre également le résultat du test de dépistage négatif (PCR ou antigénique) pour les enfants déclarés cas contact en dehors de l'école.
    • Le personnel de l’Éducation nationale exerçant en école maternelle, primaire, collège et lycée (c’est-à-dire les établissements du premier et du second degré) ainsi que dans les services d’hébergement, d’accueil et d’activités périscolaires qui y sont associés. Ces professionnels pourront bénéficier de 10 autotests par mois et par bénéficiaire. Les personnes qui se présenteront entre le 24 et le 31 janvier se verront remettre 2 autotests au titre de ce mois. La délivrance des autotests est assurée sur présentation d'une attestation nominative établie par l'employeur et d'une pièce d'identité. L’autorité signataire pourra être représentante soit de l’éducation nationale soit d’une collectivité territoriale selon l’employeur. 
    • Les professionnels qui interviennent auprès de personnes âgées ou de personnes en situation de handicap bénéficient d'un accès aux autotests avec une prise en charge à 100% sur présentation d'un justificatif (dans la limite de 10 autotests par mois).

    Les personnes peuvent aussi se procurer des autotests directement auprès des pharmacies. Jusqu'au 31 janvier 2022, les supermarchés sont autorisés à vendre des autotests. Toutefois, leur vente en ligne n'est pas autorisée.

    Les résultats des tests RT-PCR sont disponibles dans les 24/36 heures après la réalisation du test.

    Ils sont transmis :

    • par le laboratoire (par téléphone, ou sur internet) ;
    • et/ou par SI-DEP (système d’information national de suivi du dépistage Covid-19 mis en place depuis mai 2020).

    Quand une personne est testée positive, un travail d’identification sera engagé et tous ceux qui auront eu un contact rapproché avec elle seront testés et invités à s’isoler, compte-tenu de la durée d’incubation du virus qui doit être prise en compte.

    L'identification de ces cas-contacts sera assurée par :

    • les professionnels de santé libéraux (notamment les généralistes et infirmiers) mobilisés en première ligne pour la recherche et des cas contacts dans la cellule familiale ;
    • les équipes de l'assurance maladie mobilisées pour l'identification des cas contacts au-delà de la cellule familiale ;
    • des brigades créées dans chaque département, chargées de remonter la liste des cas contacts, de les appeler et de les inviter à se faire tester en vue d'un éventuel isolement.

    En attendant les résultats du test, le patient suspecté d’être infecté doit rester confiné à son domicile et respecter rigoureusement l’ensemble des mesures barrières.

    Les données collectées dans le cadre des examens de biologie Covid-19 pourront être réutilisées dans le cadre d’enquêtes sanitaires (suivi des patients diagnostiqués positifs à la ovid-19 et/ou recherche des « cas contact »), de surveillance épidémiologique et de recherches via la plateforme des données de santé. Elles seront conservées pour une durée maximale d’un an.

    Le patient qui effectue un test Covid-19 ne peut pas s’opposer au traitement de ses données dans l’outil SI-DEP, du fait de l’intérêt public que ce suivi représente.
    En revanche il peut :

    • exercer son droit d’accès aux données le concernant ;
    • exercer son droit de rectification des données le concernant ;
    • s’opposer à ce que ses données soient réutilisées pour la recherche.
    En savoir plus sur le contact tracing et les données personnelles