Une agence, pour une meilleure santé

Numérique et santé : la feuille de route 2019-2022

Article
Visuel
virage numérique santé
La feuille de route nationale 2019-2022 fixe les orientations de la politique du numérique en santé. Elle permettra d'accompagner les acteurs du système de santé dans le virage numérique et permettre à la France de rester à la pointe en matière d’innovation. Elle est déclinée en région au travers d’un Schéma directeur des systèmes d’information.
Corps de texte

« Le monde du numérique est complexe, il est difficile de l’appréhender dans son ensemble. L’Etat ne doit pas seulement réguler, mais donner du sens alors même que les données de santé sont devenues un enjeu majeur. » Agnès Buzyn.

La feuille de route nationale 2019-2022 fixe les orientations de la politique du numérique en santé. Il s’agit d’une politique qui prend en compte toutes les dimensions du système de santé. Elle est assortie d’un programme opérationnel. La gouvernance e-santé, sanitaire, médico-sociale et sociale, sera ainsi renforcée pour rassembler toutes les parties prenantes.

Cinq orientations pour accélérer le virage numérique

La feuille de route a été pensé autour 5 grandes orientations.

1 - Renforcer la gouvernance du numérique en santé

Le pilotage de l’ensemble des chantiers de transformation numérique sera assuré par la délégation ministérielle du numérique en santé («DNS»). Elle assurera un pilotage resserré de l’agence du numérique en santé («ANS»), dont la mission sera centrée sur la mise en œuvre opérationnelle de la politique du numérique en santé. Afin d’impliquer tous les acteurs, les grandes orientations de la politique du numérique en santé seront débattues au sein du Conseil du numérique en santé. La délégation s’appuiera également sur une cellule d’éthique pour inscrire son action dans un cadre de valeurs humanistes.

2 - Intensifier la sécurité et l’interopérabilité des systèmes d’information en santé

Améliorer l’identification numérique des acteurs de santé est une condition indispensable au bon fonctionnement des systèmes d’information de santé. Pour ce faire, l’identification numérique issue d’un même référentiel national sera généralisée. La dématérialisation des moyens d’authentification permettra de sécuriser l’accès aux téléservices, avec en particulier l’appli carte Vitale ou la e-CPS. Afin d’assurer la continuité des parcours, un même patient devra être reconnu dans tous les systèmes informatiques de manière unique. Pour ce faire, le déploiement de l’identifiant national de santé(INS) sera accéléré. La mise à disposition de l’appli carte Vitale permettra l’authentification numérique des usagers du système de santé. Un accompagnement des acteurs concernés sera mis en place pour assurer la convergence.

3 - Accélérer le déploiement des services numériques socles

La feuille de route comporte quatre principaux services pour échanger et partager les données de santé en toute confiance:

  • Le déploiement du DMP, Dossier Médical Partagé,
  • L’usage des messageries sécurisées de santé  pour sécuriser l’échange d’information de santé entre professionnels sera élargi et accompagné,
  • La e-prescription sera développée,
  • Les services numériques territoriaux de coordinations de parcours inscrits dans le programme e-parcours seront déployés.

4 - Déployer au niveau national des plateformes numériques de santé

L’objectif est simple: permettre aux usagers et professionnels de santé de trouver leurs repères dans des espaces numériques fiables et simples d’accès.

5 - Soutenir l’innovation et favoriser l’engagement des acteurs

Des grands programmes d’investissement concourront aux objectifs de la politique nationale, tels le programme HOP’EN pour le soutien aux systèmes d’information hospitaliers.

Une déclinaison régionale

Le schéma directeur régional des systèmes d’information de santé vise à définir les principaux axes de développement autour des systèmes d'information en santé.

Aller plus loin

Comprendre en vidéo

Source de la vidéo

Numérique et santé : feuille de route 2019-2022