Territoire Aixois : s’engager pour améliorer la santé psychique des étudiants

Communiqué de presse
communiqué de presse

Le premier confinement a montré la nécessité d’aider toute personne éprouvant le besoin d’être écoutée mais ne trouvant pas de réponse à leur souffrance.
La crise sanitaire du Covid-19 a eu un impact important sur les étudiants, que ce soit sur la santé physique et mentale et la situation économique ou académique.

Aix-en-Provence étant une ville universitaire au rayonnement international avec ses 45 000 étudiants, le centre hospitalier de Montperrin, l’Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur (ARS Paca), la ville d’Aix-en-Provence et différents acteurs (rectorat, Crous…) se sont engagés pour améliorer la prise en charge psychologique des étudiants.

Un projet de prise en charge rédigé autour de trois objectifs

  1. Repérer : déployer de maraudes complémentaires dans les campus pour « casser » l’isolement social.

Dans le même temps, les équipes du point accueil et écoute jeunes (PAEJ) ont été renforcées en moyens humains et matériels afin de couvrir l’augmentation des demandes. Ce renfort a été financé pour moitié par l’ARS Paca et par la ville d’Aix-en-Provence pour un coût total de 120 000 €. L’action porte sur des interventions sur la santé psychique des étudiants réalisées dans un mode d’« allers-vers » et des interventions collectives de prévention santé sur divers sujets dont le sommeil, le bien-être…

  1. Orienter : donner une meilleure réponse à une situation particulière grâce aux échanges entre les infirmières du service des Consultations Médico Psychologiques (CMP) et le PAEJ. Par ailleurs, des plages de consultations d’urgence ont été définies dans les CMP Aixois afin d’être plus réactifs.
  1. Coordonner : réaliser une cartographie complète de l’offre de soins et assurer sa diffusion par les médias estudiantins. Il est également indispensable d’évaluer l’action commune et le cas échéant, d’adapter le ou les dispositifs existants tout en évitant les doublons et les redondances.
    Sur la base de l’évaluation attendue de cette action, une extension à d’autres territoires universitaires en Paca pourra être envisagée avec le soutien de l’ARS Paca.

Développer la formation aux premiers secours en santé mentale auprès des étudiants en université

En sus, un appel à manifestation d’intérêt a été lancé par l’ARS Paca en mai 2021 pour la formation aux premiers secours en santé mentale à destination des professionnels des services de santé universitaires. Le but : sensibiliser les étudiants qui le souhaitent à apporter une aide à une personne qui subit le début d'un trouble, une détérioration d'un trouble ou une phase de crise de santé mentale et former des formateurs au sein des services de santé universitaires.