Une agence, pour une meilleure santé

L’ARS finance une unité hospitalière pour la prise en charge psychiatrique des personnes détenues

Communiqué de presse
Visuel
communiqué de presse ARS Paca
L'ARS Paca informe de l’ouverture, depuis le 6 février 2018, d’une unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) pour les personnes incarcérées nécessitant des soins psychiatriques à temps complet. Il s’agit de la neuvième et dernière unité de France prévue par la loi de programmation et d’orientation de la justice de septembre 2002, dite loi Perben I
Corps de texte

Ces unités, créées par l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille peuvent accueillir des hommes, des femmes et des mineurs, en soins libres ou en soins sans consentement, pour des prises en charge de court séjour.

Un déploiement en plusieurs étapes

Une première unité de 20 lits est actuellement ouverte au centre hospitalier Edouard Toulouse à Marseille, dans le cadre d’un partenariat avec l’AP-HM.

Deux autres unités de 20 lits ouvriront prochainement afin d’accueillir les patients-détenus des régions Paca et Corse.

Un financement ARS Paca octroyé à l’AP-HM

L’ARS Paca a soutenu l’AP-HM pour la création de ce dispositif qui a représenté un investissement de 17,4 M€. Le coût annuel de fonctionnement de la structure est de 6,8 M€, il sera pris en charge par une contribution supplémentaire de l’ARS Paca à la dotation annuelle de financement de l’AP-HM.

Ces unités complètent l’organisation des soins existants au sein des établissements pénitentiaires : la prise en charge individuelle des patients dans chaque établissement, la prise en charge de groupe dans les huit établissements pénitentiaires de la région Paca et le prise en charge en hôpital de jour au Baumettes à Marseille et à la maison d’arrêt de Nice.