Une agence, pour une meilleure santé

Lutte contre la stigmatisation en santé mentale

Article
Visuel
santé mentale art thérapie
La stigmatisation est un obstacle majeur dans l’acceptation par la société des patients atteints de trouble psychique. Elle retarde la demande de soins, limite les échanges sociaux du patient et de ses aidants avec leur entourage familial ou social, représente un obstacle aux actions de réhabilitation et d’insertion.
Corps de texte

Depuis 2014, la Conférence régionale de santé mentale en Paca travaille sur cette thématique. Ainsi plusieurs actions portées par des acteurs de terrain ont été impulsées ou soutenues par l’ARS.

Exposition artistique itinérante, sur le thème de la «dé-stigmatisation»

Cette exposition artistique institutionnelle itinérante sur le thème de la «dé-stigmatisation» est composée d’œuvres sur papier réalisées par des usagers fréquentant les ateliers d’expressions créatives d’institutions de santé mentale (établissements de santé, établissements médico-sociaux, groupes d’entraide mutuelle)

Des textes écrits par les artistes sur le regard qu’ils portent sur la «dé-stigmatisation» complètent cet ensemble d’œuvre.

L’exposition a été accrochée pour la première fois lors des Agoras 2017 au palais du Pharo à Marseille puis a rejoint la clinique des Trois Lucs dans le 12ème arrondissement de Marseille. Début janvier 2018, elle va rejoindre les nouveaux locaux de la délégation départementale du Var.

déstigamatisation santé mentale art
art et santé mentale
art thérapie santé mentale exposition
art thérapie santé mentale exposition itinérante
déstigamatisation santé mentale art
art et santé mentale
art thérapie santé mentale exposition
art thérapie santé mentale exposition itinérante

Un appel à projet sur le thème des soins relationnels en psychiatrie

Un appel à projet a été lancé vers les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) sur le thème des « soins relationnels en psychiatrie : les représentations en santé mentale ».

La formation des étudiants en soins infirmiers se donne pour objectif au travers de son unité d’enseignement « Soins relationnels » ou « Santé publique » d’identifier les éléments permettant de communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins et prévoit un travail de réflexion sur la posture professionnelle dans la relation soignant-soigné.

L’ARS souhaite mettre en lumière, au travers de son appel à projet, la question des soins relationnels en psychiatrie. Les projets sélectionnés devraient se mettre en place au cours de l’année 2018.

Un film documentaire de l’association dis-FORMES

Le projet de film documentaire de l’association dis-FORMES souhaite questionner les représentations du grand public face à la psychiatrie, la façon dont l’action publique traite cette question et organise une offre de soin et d’accompagnement.

Le documentaire mettra en lumière les problématiques liées au logement soulevées par la maladie mentale. C’est à l’échelle de la ville de Marseille que cette question sera appréhendée.

L’action du centre social du bassin de Séon dans le 5ème arrondissement de Marseille

L’action du centre social du bassin de Séon dans le 5ème arrondissement de Marseille dénommée «  la folle histoire de fou au cœur de la cité »  vise à  poursuivre et développer l'information, l'échange et les rencontres auprès du grand public avant, pendant et après la semaine sur la santé mentale.

Elle vise à :

  • sensibiliser le public aux problèmes des personnes souffrant de troubles psychiques en favorisant la rencontre dans un but d'intégration ;
  • démocratiser le recours aux soins psychiques dans un but de prévention et de soins précoces ;
  • aider au repérage de professionnels référents dans divers champs sanitaire et social et susciter les interventions pluridisciplinaires pour les situations complexes.

Le challenge sportif « Psycyclette » porté par l’Unafam 05

Le challenge sportif « Psycyclette » porté par l’Unafam 05 vise à développer les activités physiques et sportives auprès de personnes souffrant de handicap psychique afin améliorer leur bien-être. L’objectif est de valoriser l’estime de soi et les compétences psychosociales, de mobiliser les professionnels en milieu psychiatrique, ainsi que les familles des patients et de participer à leur décloisonnement autour des valeurs du sport mais aussi d’informer et échanger sur la santé mentale avec le grand public pour lutter contre la stigmatisation.

Aller plus loin

En vidéo : Le challenge sportif « Psycyclette » porté par l’Unafam 05

En vidéo : Comment parler de la stigmatisation en psychiatrie ?