Une agence, pour une meilleure santé

Personnes handicapées : expérimentation de consultations dédiées

Communiqué de presse
Visuel
Image Source
Programmes
Depuis janvier 2017, l’ARS Paca expérimente, pour une durée de trois ans, des consultations dédiées aux personnes handicapées dans deux établissements de santé de la région Paca.
Corps de texte

Elles visent à améliorer l’accès aux soins somatiques des personnes handicapées ainsi que le développement de l’évaluation, de la prévention et de la prise en charge de la douleur(*).

Ce dispositif n’a pas vocation à se substituer aux soins de premiers recours en milieu ordinaire mais à offrir une offre complémentaire pour certaines situations complexes.

(*)Instruction N° DGOS/R4/DGCS/3B/2015/313 du 20 octobre 2015, relative à la mise en place de dispositifs de consultations dédiés pour personnes en situation de handicap.

Deux hôpitaux ont été choisis pour cette expérimentation :

  • le Centre hospitalier de Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône, pour sa proximité avec le secteur médico-social et l’association Handident ;
  • le Centre hospitalier d’Avignon dans le Vaucluse, pour l’expertise de son centre antidouleur, avec la coordination du dispositif par son médecin algologue. Il s’associera avec le Centre hospitalier de Montfavet qui bénéficie d’un savoir-faire dans ce domaine et d’un plateau technique très développé.

En effet, les patients en situation de handicap psychique, de trouble du spectre autistique (TSA), dyscommunicants, voire atteints de troubles mentaux, souffrent fréquemment de maladies organiques, bien souvent ignorées et qui peuvent être source de décompensation (troubles du comportement notamment).

Ces consultations permettront de fluidifier le parcours des patients handicapés, dyscommunicants, grâce à la mise en place d’une prise en charge globale et pluridisciplinaire en un même lieu dédié :

  • équipé spécifiquement ;
  • ergonomique ;
  • avec la possibilité d’une première consultation plus longue ;
  • de créneaux d’horaire dédiés pour faciliter la réalisation d’un bilan somatique complet.

Ce dispositif s’inspire de l’expérience du Centre régional douleur et soins somatiques en santé mentale et autisme d’Ile de France, situé dans l’établissement public de santé Barthélemy Durand, à Etampes dans le département de l’Essonne.

Cette expérience à la demande de Mme Neuville, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, se poursuit par l’élaboration d’un cahier des charges national en vue de sa déclinaison sur l’ensemble des autres régions.

En Paca, les premières consultations sont prévues pour la fin du 1er trimestre 2017.