Une agence, pour une meilleure santé

Premiers résultats de l’Observatoire des cancers dans les Bouches-du-Rhône

Communiqué de presse
Visuel
communiqué
En 2010, l’Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur a souhaité disposer de données locales sur les cancers pour répondre aux inquiétudes des populations vivant à proximité de sites industriels. L’observatoire Revela 13 a été créé en avril 2011 et est piloté en région par Santé publique France. Des premiers résultats sont publiés aujourd’hui.
Corps de texte

Pourquoi un observatoire ?

L’étude pilote de l’observatoire a été réalisée dans le département des Bouches-du-Rhône en raison de la présence de nombreux sites industriels et des demandes de la population concernant leur état de santé sur ce territoire spécifique. L’observatoire Revela 13 est un dispositif axé sur la santé environnementale : il permet de recueillir des données qui sont utilisées pour étudier la répartition géographique des cancers. Trois cancers, rein, vessie et leucémies aiguës de l’adulte, ont été choisis en fonction des spécificités industrielles du département, des connaissances sanitaires issues d’études nationales et locales antérieures.

Quels sont les résultats ?

Cette étude a permis de décrire la répartition de trois cancers ciblés (rein, vessie et leucémies aiguës de l’adulte) à l’échelle du département des Bouches-du-Rhône et de ses communes.

Sur la période étudiée (2013-2016), Santé publique France a identifié plus de 2 000 nouveaux cas de cancers de la vessie. 1 500 nouveaux cas de cancers du rein et 400 cas de leucémies aiguës myéloïdes.

  • Les taux d’incidence pour le cancer du rein et les leucémies aiguës myéloïdes sont similaires à ceux attendus.
  • Les taux d’incidence pour le cancer de la vessie chez les hommes et chez les femmes sont supérieurs à ceux observés en France métropolitaine.
  • Les cancers de la vessie ne sont pas répartis de façon homogène sur le département : le taux d’incidence des cancers est plus élevé à Marseille et dans la zone sud-est du département.
  • Cette étude, seule, ne permet pas de déterminer les facteurs d’expositions qui pourraient expliquer ce constat et devra être complétée par d’autres études.

Les résultats publiés vont être complétés par une analyse à un niveau géographique infra-communal pour savoir s’il existe des regroupements de cas plus petits et non visibles à l’échelle de la commune. L’influence du tabagisme, principal facteur de risque du cancer de la vessie, sur la répartition géographique des cas sera étudiée au travers d’un indicateur reflétant le niveau du tabagisme dans chaque commune.

La poursuite du dispositif de surveillance

L’ARS Paca a sollicité un appui méthodologique auprès de Santé publique France pour poursuivre et compléter la surveillance des cancers en lien avec l’environnement sur le département des Bouches-du-Rhône. Les contours du futur dispositif de surveillance ne sont pas encore arrêtés, ils seront examinés prochainement par des experts du domaine du cancer et de l’environnement en concertation avec un comité local associant les différentes parties prenantes (associations, élus, citoyens, scientifiques…).

Quelques définitions

Incidence : nombre moyen de nouveaux cas apparus dans une population donnée sur la période étudiée.

Taux d’incidence : nombre de nouveaux cas d'une pathologie observés pendant une période donnée rapporté à la population dont sont issus les cas, pendant cette même période. Il s’exprime en taux pour 100 000 personnes-années.