Prévention et prise en charge des addictions dans les Alpes-Maritimes

Communiqué de presse
communiqué de presse

La lutte contre les addictions est l’affaire de tous : professionnels de santé publique, du secteur médico-social, autorités judiciaires, collectivités territoriales, élus, Education Nationale, secteur associatif, société civile (parents, familles).

Priorité de santé publique, elle figure au cœur des principaux programmes nationaux comme «Ma santé 2022», le «plan priorité prévention» ou au travers de notre Projet régional de santé 2018-2023.

La stratégie pour les années à venir ? Agir en amont, bien avant les âges des premières consommations pour éduquer, informer et repérer afin de prévenir les conduites addictives.

Le département des Alpes-Maritimes particulièrement concerné

Dans le département des Alpes-Maritimes, caractérisé par sa position géographique frontalière, les addictions sont un véritable enjeu de santé publique : la consommation excessive d’alcool y est très importante (environ 80 000 personnes concernées) et les ventes de cigarettes par habitant sont également nettement supérieures à la moyenne nationale.

Forte de ce constat, l’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) a fait de la lutte contre les addictions sur ce territoire une priorité en se fixant 3 objectifs :

  • protéger les jeunes et éviter l’entrée dans le tabagisme ou dans la consommation d’autres substances psychoactives ;
  • aider les fumeurs à s’arrêter et réduire les risques et les dommages liés aux consommations de substances psychoactives ;
  • amplifier certaines actions auprès de publics prioritaires dans une volonté de réduire les inégalités sociales de santé.

Pour mener ces travaux et déployer sur le territoire des actions concrètes de lutte contre l’addictologie, l’ARS Paca s’est appuyée sur 200 participants qui ont partagé leurs expériences, leurs forces et leurs faiblesses. Cette grande réflexion collective s’est fixé comme objectif ambitieux d’améliorer le maillage territorial, la coordination des acteurs, l’information mutuelle, la synergie et la mutualisation des actions hors les murs notamment.

Des actions programmées

19 propositions d’actions à application immédiate ou de moyen terme sont ainsi programmées :

  • déploiement d’une plateforme de partage entre les acteurs de terrain,
  • intervention à l’école dès le plus jeune âge avec des formats dédiés,
  • accompagnement des enseignants,
  • sensibilisation des enfants et de la famille aux risques des écrans,
  • prévention des addictions chez des publics spécifiques (personnes en situation de handicap, personnes âgées).

En parallèle, deux démarches spécifiques respectivement conduites avec l’Education nationale et les Instances juridictionnelles doivent permettre de consolider les relations et de faire progresser de nouvelles voies de collaboration.

Une matinée de présentation

L’ARS Paca invite l’ensemble des acteurs de santé à la restitution des travaux menés en présentant son schéma de prévention et de prise en charge des addictions dans les Alpes-Maritimes :

Vendredi 25 février

De 10h30 à12h30

Centre hospitalier universitaire de Nice – Amphithéâtre “le Galet”

(accessible également à la presse)