Reprise de la scolarité dans les instituts de formation en soins infirmiers (ifsi) dès le lundi 30 novembre.

Communiqué de presse
Visuel
communiqué de presse
L’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur avait décidé le 16 novembre dernier de suspendre la formation des étudiants infirmiers de deuxième année. Cette mesure a suscité de vives réactions chez les étudiants.
Corps de texte

Après avoir reçu hier plusieurs délégations composées d’étudiants infirmiers, l’ARS Provence-Alpes-Côte d’Azur a décidé, en accord avec la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les directions des instituts de formation (IFSI) et les fédérations hospitalières, que les instituts pourront à nouveau accueillir les étudiants dès le lundi 30 novembre.

Répondant à une demande forte exprimée par les établissements sanitaires et médico-sociaux de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et en accord avec les directions des IFSI, cette décision de fermeture devait permettre aux élèves infirmiers de deuxième année d’assurer des missions d’aides-soignants dans les hôpitaux et les Ehpad, à un moment de très forte surcharge de travail où le virus circulait encore beaucoup dans notre région.

La situation sanitaire s’améliore

Aujourd’hui, la situation sanitaire dans notre région a évolué de façon favorable : le taux de positivité passant de près de 20% le vendredi 13 novembre à 13% le mercredi 25 novembre. Parallèlement, les besoins en renfort d’aides-soignants exprimés par les établissements sanitaires et médico-sociaux diminuent.

Dans ce contexte, et sensible aux demandes des étudiants, le directeur général de l’ARS Provence-Alpes-Côte d’Azur a décidé d’abroger l’arrêté du 16 novembre dernier portant suspension de la formation des étudiants de 2ème année, avec l’accord total de Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les instituts de formation sont prêts à intégrer de nouveau les étudiants dès lundi 30 novembre.

Les établissements dont la tension en aides-soignants persiste seront assurés du maintien de ces renforts par les élèves de 2e année  qui se sont engagés jusqu’au 13 décembre. Chaque situation sera examinée attentivement.