Une agence, pour une meilleure santé

Syndrome d’alcoolisation fœtale : pour éviter tout risque, « zéro alcool pendant la grossesse »

Article
Visuel
Alcool grossesse
En France, la consommation d’alcool pendant la grossesse est considérée comme la première cause de handicap mental d’origine non génétique chez l’enfant. Selon une étude réalisée par l’Inserm en 2001, entre 700 et 3 000 enfants parmi les 750 000 naissances annuelles naîtraient lourdement handicapés par un syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF), liée à l’exposition à à l’alcool in utero.
Corps de texte

Qu’est-ce que le Syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) ?

Durant la grossesse, les effets de l’alcool sur le foetus sont dommageables pour son développement. L’alcool passe du sang de la mère au foetus au travers du placenta. Ce phénomène a pour effet de provoquer des troubles dans le développement de l’enfant. Ces troubles provoqués par l’exposition des enfants durant leur vie intra-utérine, peuvent prendre des aspects divers dont le syndrome de l’alcoolisation foetal (SAF). Les personnes atteintes de ce syndrome présentent un ensemble de signes caractéristiques :

  • anomalies du crâne et du visage,
  • petit poids, petite taille,
  • malformations des os et des organes,
  • problèmes mentaux et psychiques variables,
  • troubles comportementaux.

Le risque d’atteinte du fœtus est en général lié à la dose et à la durée de l’alcoolisation. Mais il est impossible de fixer un seuil en dessous duquel la prise d’alcool n’a pas de conséquence sur la santé du fœtus. Pour cela, il est recommandé de s’abstenir de toute consommation d’alcool dès le désir de grossesse, pendant toute sa durée et jusqu'à la fin de l'allaitement. Cette recommandation vaut pour toutes les occasions de consommation, qu'elles soient quotidiennes ou ponctuelles, même festives.

Durant l'allaitement

Si vous allaitez, il est recommandé de ne pas boire d’alcool, car il passe dans le lait maternel. Si ce n’est pas possible, évitez de boire juste avant la tétée. Attendez entre 2 et 3 heures avant de redonner le sein si vous avez bu un verre d’alcool. N’hésitez pas à demander des conseils à votre pédiatre, médecin, pharmacien ou sage-femme.