Tous ensemble contre le cancer

Communiqué de presse
Visuel
communiqué de presse
Plus de 30 000 cancers ont été diagnostiqués en 2019 dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le cancer reste la première cause de mortalité de la région, responsable de 28 % des décès et de 41 % des décès prématurés, chez les moins de 65 ans.
Corps de texte

Près de 15 millions d’euros sont consacrés chaque année par l’Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur pour l’amélioration de la prise en charge des cancers en Paca.

En 2019 et 2020, grâce au soutien du réseau régional de cancérologie (RRC) ONCO Paca Corse et les centres de coordination en cancérologie (3C), l’ARS Paca a mené de nombreuses actions qui visent à mieux accompagner les patients atteints de cancer.

  1. Renforcer la coordination des différents professionnels qui interviennent dans la vie du patient

L’Agence régionale de santé Paca :

  • accompagne la mise en place, par plusieurs établissements de santé, de parcours de soins entre la ville et l’hôpital pour leurs patients, en associant les praticiens de ville, les pharmaciens et les infirmiers libéraux, en particulier pour la chimiothérapie orale ;
  • participe à l’expérimentation du « paiement à l’épisode de soins chirurgical (EDS) », un paiement groupé entre plusieurs professionnels de santé mobilisés dans la prise en charge chirurgicale du cancer du côlon. Ce nouveau mode de paiement vise à promouvoir et favoriser une meilleure coordination des professionnels de santé (chirurgiens, médecins anesthésistes, infirmiers, kinésithérapeutes…) mobilisés en amont, pendant et après l’intervention chirurgicale pour assurer ainsi une plus grande continuité du suivi et participer à améliorer la qualité des prises en charge. La prise en charge financière des patients par l’assurance maladie n’est pas modifiée ;
  • soutient le développement par le réseau régional de cancérologie ONCO Paca Corse d’un site internet dédiés aux patients et d’un portail « ProInfosCancer » à destination des professionnels qui recensent les informations essentielles, depuis le dépistage jusqu’à l’après-cancer, sur la prise en charge des patients et l’offre de soins régionale.
  1. Proposer des soins et un accompagnement approprié pour tout patient, quel que soit l’endroit où il se trouve en région Paca

Plusieurs actions et dispositifs innovants ont été soutenus par l’ARS Paca pour mieux accompagner le patient atteint du cancer :

  • le groupe expert régional Nutrition et Cancer, pluri-professionnel, a élaboré une fiche régionale de repérage de la dénutrition pour les professionnels ainsi que des affiches d’information sur les fake-news (travaux labellisés par le réseau national NACRe, Réseau National Cancer Recherche), et a mis à disposition une liste du panier de courses idéal pour les patients ;
  • le soutien psychologique, par le réseau ILHUP, pour suivre les patients près de leur domicile ;
  • la préservation de la fertilité avant traitement oncologique potentiellement stérilisant, par des équipes pluridisciplinaires dédiées, dans des délais compatibles avec le traitement oncologique. L’accès est facilité grâce à la plateforme régionale cancer et fertilité développée par le réseau régional de cancérologie et accessible par un numéro unique ;
  • la mise en place d’un annuaire de tous les soins de support (conséquences de la maladie et des traitements) accessibles à l’hôpital comme à la ville, par le RRC ONCO Paca Corse. Il permet une géolocalisation de l’offre en soins de support de la région Paca (https://www.soins-support-cancer-paca-corse.org/#/).

DES SERVICES DE RÉANIMATION HEMATOLOGIQUES LABELISÉS

Afin de mieux prendre en charge les personnes atteintes d’un cancer du sang, l’ARS Paca, en lien avec le réseau régional de cancérologie Onco Paca Corse, des réanimateurs et du groupe expert régional Sud Paca Corse en Onco-Hématologie, a identifié des services de réanimation d’hématologie référentes en dans ce domaine.

L’objectif : évaluer en urgence et conjointement par un hématologue et un réanimateur spécialisé les patients présentant des critères de gravité.

COVID ET CANCER

Il ne fait maintenant aucun doute que l’épidémie de COVID-19 a eu un impact sur les patients atteints de cancer avec en particulier des retards dans le dépistage, l’accès au diagnostic et la prise en charge. Retarder le traitement d’un cancer même d’un mois entraîne un impact significatif sur le risque de mortalité des patients.

L’ARS Paca met tout en œuvre pour que cet impact soit minimisé malgré la deuxième vague et incite les établissements et les structures à rattraper le retard pris dans le dépistage, le diagnostic et le traitement.