Une agence, pour une meilleure santé

VIH - Hépatites - IST : du 25 novembre au 1er décembre, en Paca, le dépistage vient à vous !

Communiqué de presse
Visuel
communiqué
Du 25/11 au 01/12 2019, l’ARS Paca, avec l’appui des deux Comités de coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine (COREVIH) de la région Paca, lancent une semaine régionale de dépistage gratuit du VIH (virus de l'immunodéficience humaine ), des hépatites et des infections sexuellement transmissibles (IST).
Corps de texte

Tous les acteurs associatifs et institutionnels (associations communautaires, centres gratuits d'information, de dépistage et de diagnostic (CEGIDD), établissements hospitaliers, Conseils départementaux, municipalités…), engagés dans la lutte contre le VIH, les IST et les hépatites proposent dès le 25 novembre plusieurs lieux de dépistages, proches des publics, dans les principales grandes villes de la région.

Cette semaine, qui sera désormais lancée chaque année, vise à accroitre le dépistage, notamment chez les publics les plus touchés et ceux qui ne se font pas dépister régulièrement. C’est une des actions fortes de la Stratégie nationale de santé sexuelle dont l’objectif est d’en finir avec l’épidémie du sida d’ici 2030.

La situation en Paca

La région Paca est la troisième région métropolitaine la plus touchée par l’épidémie de VIH, après l’Ile-de-France et Centre Val de Loire. Le nombre de découverte de séropositivité est de 79 par million d’habitants en 2018. Une diminution par rapport en 2017 (87 découvertes par million d’habitants).

En Paca, comme dans la métropole, les découvertes de séropositivité diminuent chez les hommes ayant des rapports sexuels avec hommes (HSH) nés en France (-7 % entre 2017 et 2018 et –12 % entre 2015 et 2018) et augmentent chez les HSH et hétérosexuels nés à l’étranger (+ 11 % entre 2017 et 2018 et + 31 % entre 2015 et 2018).

Une diminution notable est observée dans le département des Alpes-Maritimes : le nombre de découvertes de séropositivité est en baisse significative (- 23% entre 2017 et 2018 et - 40 % depuis 2015). Cette baisse concerne principalement les HSH nés en France.

Dans les Bouches-du-Rhône, le nombre de découvertes de séropositivité était de 179 en 2018, soit un taux de 88 par million d’habitants. Ce taux est stable depuis 2015 (taux de 90 découvertes de séropositivité par million d’habitants).

Malgré une activité de dépistage élevée en région Paca, deuxième taux de dépistage le plus élevé après la région Ile-de-France, il reste toujours nécessaire de mieux cibler la population à risque et de répéter le dépistage.

Une semaine pour intensifier le dépistage

Cette semaine de dépistage se déroule sur le principe « d’aller vers les publics » : le dépistage est proposé proches de chez eux.

Le dépistage du VIH, des IST et des hépatites est un élément clé de la prévention. Il doit être répété pour rompre  la chaine des contaminations, en permettant aux publics d’avoir accès rapidement aux traitements, en cas de dépistage positif. Il lutte contre l’épidémie cachée : trop de personnes ignorent encore leur séropositivité et sont diagnostiquées à un stade avancé de l’infection.

L’objectif de cette semaine est donc :

  • de faire connaitre les enjeux du dépistage précoce et répété du VIH, des IST et des hépatites virales auprès du grand public ;
  • d’inciter au dépistage les publics très exposés au risque d’IST et ceux qui restent éloignés des dispositifs de dépistage mis en place (hommes ayant des rapports sexuels avec hommes, usagers de drogue par intraveineuse, prostitué(é)s, migrants, ….) ;
  • de réduire le retard au dépistage du VIH, des IST et des hépatites virales.

Aller plus loin

Connaître les lieux de dépistage près de chez soi durant cette semaine

Pour connaître les points de dépistage dans votre ville, rendez-vous sur www.jefaisletestenpaca.fr/