Les pollens : surveillance et recommandations

Article
Cyprès

Des millions de français sont concernés par les allergies aux pollens plus ou moins invalidante (rhinite, conjonctivite, asthme, etc.). L'Agence régionale de santé, en collaboration avec de nombreux partenaires, mènent des actions de surveillance et d’informations pour limiter les risques d’exposition.

L’exposition aux pollens est un réel enjeu de santé publique : 20 % des enfants à partir de 9 ans et 30 % des adultes sont concernés. De plus, la prévalence des pathologies allergiques respiratoires comme les rhinites saisonnières et l’asthme semble avoir augmenté ces dernières années dans les pays industrialisés.

L'agence régionale de santé Paca, en collaboration avec de nombreux partenaires, mènent des actions de surveillance et d’information pour permettre au public et aux professionnels de santé connaître les périodes à risques et les mesures pour réduire les émissions de pollens ou limiter les risques d’exposition.

L’ARS Paca participe à l’organisation de la surveillance des pollens et appuie le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) qui exploite 7 capteurs fixes installés sur la région (Aix, Avignon, Gap, Marseille, Nice, Toulon).

Cette surveillance permet :

  • d'informer les professionnels de santé des concentrations polliniques et du risque allergique associé;
  • et d'informer les personnes sensibles pour atténuer les conséquences de la pollution sur leur santé.

En région méditerranéenne, le pollen des cupressacées (cyprès, genévriers, thuyas…) représente le tiers de tous les pollens. En fin d’hiver, il provoque des allergies allant du simple désagrément aux rhinites et conjonctivites. Ces allergies causent un véritable problème de santé publique. La période de pollinisation s’étend sur plusieurs mois en raison du nombre important d’espèces à l’origine du pollen. Le cyprès vert (cupressus sempervirens) et le cyprès bleu (cupressus arizonica) sont les premiers contributeurs. Ils pollinisent en début d'année, de janvier à avril. Les seuls départements de la région Paca épargnés sont les Alpes de Haute-Provence et les Hautes-Alpes.

CartoPollen : un prévision des émissions de pollen de cyprès

CartoPollen est un outil de prévision des émissions de pollen de cyprès sur 3 jours, basé sur deux facteurs : la végétation et le climat.

Il est développé par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) et financé pour partie par l'ARS Paca dans le cadre du Plan régional santé environnement.

L’objectif de CartoPollen est d’améliorer la prévention des allergies aux pollens de cyprès en mettant à disposition des informations à la fois locales et prévisionnelles sur l'intensité de pollinisation des cyprès. Il permet de mettre en œuvre les actions de prévention : limitation de l'exposition, traitements médicamenteux, etc.

CartoPollen

L'ambroisie est une plante qui se développe principalement en région Rhône-Alpes, mais aussi dans le nord de la région Paca.

Elle libère dans l'air aux mois d'août et septembre du pollen qui peut provoquer de graves réactions allergiques.

Il est possible d’éliminer l'ambroisie ! Elle est suffisamment développée en juillet pour être reconnaissable avant le démarrage de sa floraison. Pour éviter la production de pollen et limiter la reproduction et l’expansion de la plante, les plants d’ambroisie doivent être systématiquement détruits !

Signaler la présence de l'ambroisie

Dans le cadre du dispositif de lutte contre l’ambroisie en région Paca, une sensibilisation en milieu scolaire et extra-scolaire est financée par l’ARS Paca, dans le cadre du PRSE, au niveau de deux départements « pilotes » : les Hautes-Alpes (05) et le Vaucluse (84). Cette action sera mise en œuvre par GRAINE Paca et ses associations départementales avec l’appui de l’observatoire des espèces nuisibles.

Ce projet se décline suivant plusieurs axes :

  • Former les acteurs associatifs des zones prioritaires au risque ambroisie et pré-test d’une animation :
    • Outiller et opérationnaliser les acteurs de l’éducation sur l’ambroisie (prise en main des outils pédagogiques développés par l’observatoire des espèces nuisibles dont "Captain Allergo"),
    • Expérimenter une animation de l’outil dans une classe.
  • Concevoir des ressources pédagogiques
  • Doter les enseignants de ressources sur les risques liés à l’ambroisie
  • Sensibiliser les enfants en milieu scolaire et en centre de loisirs des zones prioritaires sur le risque ambroisie

Sur la base du retour d’expériences qui sera réalisé en 2023, ce projet sera ensuite étendu aux autres départements de la région Paca.

  • Demander conseil à son médecin ou à son pharmacien, ils connaissent les moyens de prévenir ou d’atténuer les crises allergiques.
  • Suivre le traitement préventif anti-allergique prescrit par son médecin.
  • Éviter le contact avec tout irritant  bronchique (tabac, parfums, aérosols, etc.).
  • Aérer son logement avant 10h et après 19h en période pollinique.
  • Éviter de rouler en voiture fenêtres ouvertes en période pollinique.
  • Éviter les efforts physiques intenses en plein air pendant les pics polliniques (comme lors des pics de pollution atmosphérique).
  • Ne pas planter des haies de cyprès dans son jardin.
  • Porter des lunettes de soleil.
  • Ne pas faire sécher le linge à l’extérieur par grand vent.
  • Se laver les cheveux régulièrement.
  • Changer et laver ses vêtements régulièrement.
  • Changer et laver son linge de lit (en particulier les taies d’oreillers) régulièrement.