Une agence, pour une meilleure santé

Signalement des intoxications au monoxyde de carbone

Article
Visuel
monoxyde
La surveillance des intoxications au monoxyde de carbone est coordonné au niveau national par Santé publique France. L'organisation régionale de cette surveillance est confiée aux Agence régionale de santé, qui s'intéresse à l’ensemble des intoxications, quelle qu’en soit l’origine (domestique, établissements recevant du public, accidents de travail, actes volontaires), hors incendies.
Corps de texte

Les cas avérés ou suspectés d’intoxication au monoxyde de carbone doivent être signalés à la plateforme régionale de réception des signaux sanitaires de l'ARS :

ars13-alerte@ars.sante.fr
Fax. 04 13 55 83 44
Tél. 04 13 55 80 00

Organisation de la surveillance

    signalement CO

    Pourquoi signaler des intoxications au monoxyde de carbone

    Ces signalements font l'objet :

    • d'une enquête médicale par le centre antipoison et de toxicovigilance de Marseille afin de confirmer l'intoxication au CO et de décrire la gravité des symptômes et la prise en charge des personnes intoxiquées.
    • d'une enquête environnementale afin d'identifier la source d'intoxication, de mettre en sécurité l'installation dans le but d'éviter des récidives. Ces enquêtes sont effectuées par les services Santé-Environnement des délégations départementales de l'ARS et les services communaux d'hygiène et de santé.

    L’adhésion de tous les acteurs de terrain, qu’ils agissent en situation d’urgence ou qu’ils interviennent en relais dans la prise en charge médicale est indispensable pour pouvoir assurer la surveillance des cas d’intoxications avérées ou soupçonnées.

    Plus le signalement est effectué tôt et de manière exhaustive à l’Agence régionale de santé, plus les mesures conservatoires peuvent être prises rapidement sur un plan technique et pratique de façon à écarter le danger d’exposition et la récidive.

    La finalité du système de surveillance des intoxications au monoxyde de carbone est de fournir un état le plus exhaustif possible de la situation régionale quelle que soit la cause de ces intoxications (domestique, professionnelle, suicide..., hors incendie).

    Chaque année, près de 250 personnes sont intoxiquées au monoxyde de carbone en Paca. Ce bilan est réalisé par Santé publique France à partir des données recueillies par les délégations départementales de l’ARS, les SCHS et le CAP-TV suite aux signalements effectués par les déclarants

    Plus le délai de signalement des intoxications est court (< 48h), plus les performances de la surveillance et les capacités d’intervention correctrices sur la source de monoxyde de carbonesont bonnes

    💡  Bon a savoir

    Les accidents domestiques (pour plus de la moitié liés à des appareils à gaz) constituent les principales sources d’intoxication en 2017. Les principaux facteurs favorisant des intoxications sont les défaillances des appareils, le manque d’aération des locaux et un défaut d’évacuation.