Une agence, pour une meilleure santé

Achat de médicaments rétrocédables en établissements de santé

Article
Certains médicaments ne sont pas accessibles dans les officines de ville. Ces médicaments sont inscrits dans une liste de rétrocession et nécessitent un suivi particulier de la prescription ou de la dispensation. Ils sont accessibles dans certaines pharmacies à usage intérieur (PUI) au sein des établissements de santé.
Corps de texte

Les médicaments vendus directement en établissements de santé sont généralement des dérivés du sang, les antirétroviraux, les médicaments des hépatites B ou C chroniques, certains antibiotiques, certains antifongiques, certains médicaments orphelins, certains anticancéreux. Ils sont accessibles, sous certaines conditions à des patients non hospitalisé.

D’autres médicaments peuvent être dispensés au public par les pharmacies à usage intérieur sans figurer sur la liste de rétrocession sous réserve qu’ils n’aient pas été classés dans la catégorie des médicaments réservés à l’usage hospitalier :

  • les médicaments en attente de mise sur le marché (faisant l’objet d’une autorisation temporaire d’utilisation nominative) ;
  • les médicaments faisant l’objet d’une autorisation d’importation ;
  • les préparations hospitalières ainsi que les préparations magistrales ;
  • les médicaments qui bénéficient du dispositif de prise en charge en relais d’une

Afin de se les procurer, le patient non hospitalisé, doit se rendre dans une pharmacie d’établissement de santé (Pharmacie à usage intérieur) habilitée à délivrer les médicaments au public.

Toutes les pharmacies à usage intérieur ne sont pas autorisées à vendre au public. Vous pouvez consulter ci-dessous la liste ainsi que les coordonnées des pharmacies d’établissements de santé de la région Paca dispensant des médicaments au public.