Une agence, pour une meilleure santé

Activité de tatouage, perçage corporel et maquillage permanent

Article
Visuel
tatoueur
Crédits : Allef Vinicius
Les professionnels du tatouage, du maquillage permanent et du perçage corporel, ont l'obligation de déclarer au préalable la création, la cessation et le transfert de leur activité auprès de l'ARS Paca. Cette déclaration doit être accompagnée d'une attestation de formation aux règles d'hygiène et de salubrité auprès d'un organisme de formation habilité.
Corps de texte

Conformément à l'arrêté du 23 décembre 2008, le professionnel doit déclarer auprès de la délégation territoriale de l'ARS du département où il exerce son activité principale :

  • son activité qu'elle soit permanente ou provisoire (moins de 3 jours) ;
  • la cessation ou le transfert d’activité ;
  • tout rassemblement auxquels il participe (salons, manifestations etc.).

Qu'impliquent ces pratiques ?

Pour le client, ces pratiques impliquent une notion de pénétration dans la peau et/ou dans les muqueuses de substances ou de corps étrangers. Tout manquement en terme d’hygiène est susceptible de déclencher une infection microbienne : virus des hépatites B et C, virus de l’immunodéficience acquise (VIH), infections bactériennes au niveau du tatouage ou du piercing avec risque d’infection généralisée au niveau du sang (septicémie)… Par ailleurs, introduire un bijou métallique ou une encre de tatouage sur la peau (ou une muqueuse) peut également provoquer une réaction allergique.

Pour le professionnel, son activité l’expose à des risques de projection de sang ou de liquide biologique, potentiellement contaminants si le patient est porteur d’une infection virale.

La déclaration d'activité et la formation des professionnels

Les professionnels du tatouage y compris du maquillage permanent et du perçage corporel ont l'obligation de déclarer la création, la cessation et le transfert de leur activité auprès de l'Agence régionale de santé Paca. Cette déclaration préalable concerne chaque professionnel qui pratique ce type d'activité et doit être accompagnée d'une attestation de formation aux règles d'hygiène et de salubrité auprès d'un organisme de formation habilité.

Formation aux règle d’hygiène et de salubrité

Les professionnels doivent, dans leur exercice quotidien, respecter les règles générales d’hygiène de nature à prévenir les risques allergiques et infectieux.

Pour cela, ils doivent suivre une formation leur permettant d’acquérir les bonnes pratiques au niveau de l’hygiène des mains, de l’utilisation du matériel stérile mais aussi de la préparation de la zone cutanée à tatouer ou percer.

D'une durée minimale de 21 heures, cette formation ne peut être dispensée que par les organismes habilités par le directeur de l'ARS.

Le professionnel s’engage à :

Aller plus loin

Rôle de l’ARS Paca

Concernant les activités de tatouage comprenant du maquillage permanent et du perçage corporel, l’ARS a pour mission :

  • d’habiliter des organismes délivrant la formation aux conditions d’hygiène et de salubrité ;
  • d’enregistrer des déclarations d’activité des professionnels, principale et secondaire (concerne les différents lieux d'exercice) ;
  • de renforcer la sécurité des pratiques de tatouage, de piercing et de maquillage permanent (inspection éventuelle).