Une agence, pour une meilleure santé

Dispositifs de prise en charge des malades d’Alzheimer ou apparentés

Article
Visuel
Alzheimer est après le cancer la maladie la plus redoutée des Français et véhicule de nombreux préjugés. Il est important de donner la parole aux aidés pour mieux connaitre la maladie.
Alzheimer est après le cancer la maladie la plus redoutée des Français et véhicule de nombreux préjugés. Il est important de donner la parole aux aidés pour mieux connaitre la maladie. ©Fotolia
En région Paca, plus de 40 000 personnes bénéficiant d’une prise en charge en affection longue durée et/ou d’un traitement pour la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées. Face à cet enjeu de santé publique, l’ARS Paca développe une offre de soin et d’accompagnement adaptée aux personnes atteintes et à leurs aidants.
Corps de texte

Sommaire

Les maladies neurodégénératives sont des pathologies qui affectent le système nerveux. Elles touchent essentiellement les personnes de 65 ans et plus. Les plus fréquentes sont la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson. La région Paca est la deuxième région la plus touchée par ces maladies.

Services aux  aidants et proches de malades

En région Paca, des structures et des dispositifs d’accompagnement sont mis à disposition des proches et aidants de personnes malades.

Les structures de répits des aidants

En tant qu’aidant, vous pouvez bénéficier sur chaque territoire de la région de solutions de soutien, d’aide et de répit, afin de prévenir les situations de crise, d’usure et d’épuisement.

Plusieurs solutions peuvent être proposées :

  • accueil de jour personnes malades,
  • hébergement temporaire des personnes malades,
  • Soutien individualisé de l’aidant, réunions d’information, rencontres conviviales,  participation à des groupes de paroles, des cafés des aidants
  • répit au domicile afin d’assurer occasionnellement, une suppléance de l’aidant pendant des périodes d’absence,
  • activités communes pour des couples aidant-aidé
  • « séjours de vacances » pour la personne malade ou le couple etc.

Dispositifs de formation des aidants

Vous pouvez bénéficier d’ateliers d’information et de sensibilisation pour mieux connaitre et comprendre les difficultés du malade, et maintenir la relation aidant-aidé. Il s’agit d’une formation, de plusieurs heures, se déclinant en 5 modules : connaître la maladie, les aides, l’accompagnement, communiquer et comprendre, être aidant familial.

aidants.fr

Les services d’aide et de soins pour les personnes malades

Plusieurs dispositifs d’aide et de soins sont à disposition des personnes atteintes d’Alzheimer ou de maladies neurodégénératives.

Les équipes spécialisées Alzheimer

Les équipes spécialisées Alzheimer (ESA) sont des professionnels formées aux soins d’accompagnement et de réhabilitation (ergothérapeutes, psychomotriciens, assistants en gérontologie) qui interviennent à domicile, afin de favoriser le maintien et la stimulation des capacités restantes, l’adaptation de l’environnement, l’apprentissage de stratégies de compensation, et l’amélioration de la relation patient-aidant. 

Les soins de réhabilitation et d’accompagnement ont lieu à domicile, sur prescription médicale.

Le retour à domicile : les unités cognito-comportementales

Les unités cognito-comportementales accompagnent le retour du patient à son domicile d’origine. Elles opèrent au sein d’un service de soins de suite et de réadaptation, pour stabiliser les troubles de comportement. L’unité dispose, au sein de locaux adaptés, de personnels spécifiques (psychomotricien, psychologue, ergothérapeute, assistante de gérontologie,…) et d’un accès à du temps de psychiatre.

Ce service s’adresse à des patients présentant des troubles du comportement productif (hyperémotivité, hallucinations, troubles moteurs, agitation, troubles du sommeil graves, agressivité…)

Les soins et dispositifs en établissements

Les pôles d'activités et de soins adaptés (Pasa)

Les Pasa sont des espaces identifiés au sein d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), qui proposent, pendant la journée, des activités sociales et thérapeutiques au sein d'un espace de vie spécialement aménagé et bénéficiant d'un environnement adapté. Le pôle accueille 12 à 14 résidents par jour, proposés par le médecin coordonnateur.

Les unités d'hébergement renforcées (UHR)

Les UHR sont des lieux de vie au sein d’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou d’unités de soins de longue durée, doté d’un environnement architectural adapté. Il propose et organise un projet spécifique de soins, d’activités sociales et thérapeutiques personnalisées.

Les unités accueillent plus particulièrement les résidents ayant des troubles sévères de la maladie d’Alzheimer qui altèrent la sécurité et la qualité de vie de la personne et des autres résidents. Ces unités assurent l’accueil de jour et de nuit, de 12 à 14 résidents.

Aller plus loin

Diagnostic précoce de la maladie : les consultations mémoires

La consultation mémoire qui a lieu en ville ou à l’hôpital et qui permette de diagnostiquer des troubles amnésiques ou des syndromes démentiels. Les consultations mémoire sont impliquées dans prise en charge (à travers la prescription des traitements spécifiques), dans l’accompagnement et le suivi des patients et de leurs familles, et, ce, en lien étroit avec les professionnels de santé, et notamment le médecin traitant. Ces consultations mémoire, sont composées d’équipes pluridisciplinaires spécialisées (gériatre, neurologue, psychologue, neuropsychologue, orthophonistes).

Simplifier la parcours des malades et leurs familles : la méthode Maia

La méthode Maia (Méthode d'action pour l'intégration de services d’aides et de soins dans le champ de l'autonomie) est un projet d’organisation des services d’aides et de soins s qui vise à simplifier le parcours des personnes âgées, des malades d’Alzheimer et de leurs aidants.

Ce projet est conduit par un pilote, et vise à définir et réorganiser les ressources du territoire et à identifier les situations complexes nécessitant un accompagnement renforcé (gestion de cas).