Une agence, pour une meilleure santé

L’élaboration du Projet régional de santé 2018-2023

Article
Visuel
Logo objectifs PRS 2
Le premier Projet régional de santé Paca 2012-2017 a donné lieu, en 2018, à un nouveau projet fondé sur une logique de parcours de santé. C’est la loi de modernisation de notre système de santé, publiée le 26 janvier 2016, qui fixe le nouveau cadre du Projet régional de santé Paca.
Corps de texte

Vers une organisation en parcours de santé

La loi confie à l’ARS la mission d’organiser les parcours de santé dans la région Paca. Ces parcours privilégient une approche autour du lieu de vie de la personne, favorisant le maintien au domicile et la prise en charge de proximité.

Pour une approche plus transversale et dynamique de la santé sur le territoire, le schéma régional de santé organise les services de santé par parcours de santé :

  • parcours malades chroniques ;
  • parcours santé mentale ;
  • parcours petite enfance, enfants, adolescents, jeunes ;
  • parcours des personnes en situation d'addictions ;
  • parcours des personnes âgées ;
  • parcours des personnes en situation de handicap.

Le schéma régional de santé remplacera les trois schémas sectoriels préexistants (schéma régional de prévention, schéma régional d’organisation des soins, schéma régional d’organisation médico-sociale).

Vers des territoires adaptés aux besoins

    La territorialisation de la politique de santé doit garantir la mise en œuvre d’une réponse adaptée aux besoins des populations et la coordination entre les intervenants afin de favoriser une plus grande fluidité des parcours de santé.

    Le PRS rénové s’accompagne d’une refonte des logiques territoriales à l’échelle infra-régionale, remplaçant les anciens territoires de santé.

    Ces territoires et zones, utiles pour l’élaboration et la mise en œuvre du Projet régional de santé, seront arrêtés par le directeur général de l’ARS Paca, après avis des instances définies dans les  décrets d’application de la loi.

    • Le département, territoire de démocratie sanitaire approuvé par les membres de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie.
    • Des zones à définir pour les implantations d’activités de soins et d’équipements matériels lourds, ou pour les laboratoires de biologie médicale.
    • Des zones d’accessibilité pour l’offre de premier recours, de façon à mettre en œuvre des mesures adaptées, en fonction des territoires, pour maintenir une offre de santé de 1er recours accessible dans toute la région.

    Une présentation lisible en trois socles

    Le prochain projet régional de santé est composé de trois parties correspondant aux aspects stratégiques, organisationnels et opérationnels de la politique de santé. Il définit, organise et programme la mise en oeuvre des priorités de santé de notre région.