Une agence, pour une meilleure santé

Orientation stratégique 9 : le parcours des personnes atteintes de maladies chroniques

Article
Visuel
maladie chronique médicaments
Dans notre région, les maladies chroniques figurent parmi les trois premières causes de décès (cancers, maladies respiratoires, maladies cardio-vasculaires), et parmi les deux premières causes de mortalité prématurée évitable (cancer, maladies cardio-vasculaires).
Corps de texte

Ces maladies ont un retentissement fort sur la vie quotidienne des personnes malades : limitation des activités, dépendance vis-à-vis du traitement ou du suivi, nécessité de soins médicaux ou paramédicaux, prévention particulière. Leur repérage, notamment par des dispositifs de dépistage, et leur diagnostic sont des moments clefs.

Elles nécessitent l’intervention de plusieurs professionnels, un suivi dans la durée, et parfois de l’accompagnement du patient et de ses proches : la coopération devient essentielle entre les professionnels autour du patient et est un gage de qualité des prises en charge.

L'objectif de l'agence régionale de santé ? Permettre à la personne atteinte de maladie chronique de gagner en autonomie sur ses décisions de santé, de devenir le «capitaine» de sa santé, et d’être tout au long des différentes étapes de son parcours de vie, prise en charge de façon personnalisée au bon moment, au bon endroit, par les bons professionnels.

Développement des actions socles pour mieux vivre avec la maladie

  • Par la promotion de l’éducation thérapeutique
    Une large campagne de communication a démarré en janvier 2019 menée auprès du grand public pour faire connaître l’intérêt de l’éducation thérapeutique. En parallèle, l’agence poursuit, avec ses partenaires, l’accompagnement des opérateurs pour qu’ils organisent l’offre de services d’éducation thérapeutique sur l’ensemble du territoire et en particulier dans les structures de soins de proximité.
  • Par le développement de l’activité physique adaptée
    L'agence, en partenariat avec le monde du sport, soutient le développement de l’activité physique adaptée sur tout le territoire. La prescription d’activité physique adaptée a été rendue possible par la loi de modernisation de notre système de santé de 2016.

Je suis un grand malade ! Et alors ?

Le comité régional d'éducation pour la santé et l'agence ont lancé, le 15 janvier 2019, une nouvelle campagne régionale de communication sur l'éducation thérapeutique du patient (ETP), auprès du grand public et des professionnels de santé. L'objectif est de donner une image positive de l'éducation du patient et d'améliorer la visibilité des programmes proposés en région auprès des personnes vivant avec une maladie chronique. Plus d'infos.

Mieux organiser les parcours de santé

En agissant avec nos partenaires pour améliorer les parcours de santé sur certaines pathologies chroniques, par exemple l’insuffisance rénale chronique, la sclérose en plaques, les maladies chroniques de l’enfant.

  • Mieux organiser une offre de prise en charge actuellement mal identifiée.
  • Proposer des actions de prévention et des actions pour développer des environnements favorables à la santé.
  • Rendre cette offre compréhensible pour les patients et les accompagner pour qu’ils puissent être parties prenantes des options de traitement.
  • Promouvoir les coopérations entre professionnels de santé et les innovations organisationnelles.

Et aussi...

La région soutiendra en 2019 des innovations organisationnelles relatives aux maladies chroniques, dans le cadre du dispositif prévu à l’article 51 de la Loi de financement de la sécurité sociale pour 2018. Actuellement, un projet issu de la région a été déposé pour expérimenter une rémunération forfaitaire intégrant l’activité physique adaptée suite à un accident cardiaque aigu. Un autre projet est en cours de réflexion autour de la coordination des acteurs dans le parcours de l’enfant malade chronique.