Une agence, pour une meilleure santé

Qualité de l'air et pollution atmosphérique

Article
Visuel
Autoroute
La pollution de l’atmosphère est un enjeu mondial en raison du transfert de polluant par delà les frontières et de l’importance de l’impact sur la santé publique, estimée à plus de deux millions de décès anticipés par an.
Corps de texte

La pollution de l’air affecte l’ensemble de la population, dès les plus faibles niveaux de pollution. Ce ne sont donc pas les pics de pollutions qui entrainent les décès, mais bien l’exposition à long terme à un niveau de pollution modérée.

La commission européenne estime ainsi qu’en France, 42 000 décès prématurés annuels sont imputables à la pollution de l’air par les particules en suspension.

Depuis 2012, l'association Air PACA, agréée par le ministère en charge de l'environnement, surveille de la qualité de l'air de la région Paca.

L’exposition aux polluants atmosphériques échappe en grande partie au contrôle individuel et nécessite que les autorités publiques prennent des mesures aux niveaux national, régional et même international. La loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie du 30 décembre 1996 a reconnu à chacun le droit à respirer un air qui ne nuise pas à sa santé. Outre des dispositions sur la surveillance de la qualité de l’air, rendues obligatoires sur l’ensemble du territoire, cette loi a aussi prévu un certain nombre de mesures pour garantir un air de qualité.

Au niveau régional, le Schéma régional climat air énergie (SRCAE) a été approuvé par l’assemblée régionale le 28 juin 2013 et arrêté par le préfet de région le 17 juillet 2013.

Au niveau local, les Plans de protection de l’atmosphère (PPA) imposent des mesures locales concrètes, mesurables et contrôlables pour réduire significativement les émissions polluantes des sources fixes (industrielles, urbaines) et des sources mobiles (transports). En Paca compte tenu des spécificités locales (agglomération Aix/Marseille, zone de Fos/Berre, continuité territoriale côtière), il a été décidé de faire des PPA départementaux pour les Alpes Maritimes, le Var et les Bouches-du-Rhône et un PPA d’agglomération pour l’agglomération d’Avignon.

Lorsque les seuils d'information, de recommandation ou d'alerte sont dépassés sur un territoire, quel que soit le polluant concerné, la procédure préfectorale d'information, de recommandation ou d'alerte respectivement, est déclenchée. Une information est diffusée à destination de la population générale et des personnes vulnérables ou sensibles.

Les actions principales de l'ARS sont les suivantes:

  • veiller à l’intégration des enjeux sanitaires dans le dispositif préfectoral de gestion des épisodes de pollution de l’air ambiant, sur la base des relations établies notamment entre le préfet, l’ARS et l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air (Aasqa) ;
  • surveiller l’impact sanitaire à court terme de l’épisode dans un but d’aide à la décision et à la gestion ;
  • participer à l’information et à la communication sur les recommandations sanitaires des personnes vulnérables et sensibles, de la population générale et des professionnels de santé ;
  • maintenir le fonctionnement du système de santé sur l’ensemble du territoire, notamment par l’information des professionnels du secteur sanitaire lorsque des mesures de gestion pouvant avoir des conséquences sur leur activité sont mises en oeuvre.

 

Recommandations pour les publics vulnérables ou sensibles

  • Limitez les déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords, aux périodes de pointe.
  • Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’en intérieur.
  • Limitez les sorties durant l’après-midi.

  • En cas de symptômes ou d’inquiétude, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou contactez la permanence sanitaire locale.

Personnes vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et enfants de moins de 5 ans, personnes de plus de 65 ans, sujets asthmatiques, souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires.

Personnes sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics ; par exemple : personnes diabétiques, immunodéprimées, souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux

Recommandations pour les publics vulnérables ou sensibles

  • Limitez les déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords, aux périodes de pointe.
  • Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’en intérieur.
  • Limitez les sorties durant l’après-midi.

  • En cas de symptômes ou d’inquiétude, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou contactez la permanence sanitaire locale.

  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations),  prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou contactez la permanence sanitaire locale (lorsqu’elle est mise en place) ; privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;

Recommandations pour la population générale

  • Réduisez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions).
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (par exemple : essoufflement, sifflements, palpitations), prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou contactez la permanence