Une agence, pour une meilleure santé

Pollution atmosphérique industrielle sur la zone de Fos-Etang de Berre

Article
Visuel
Etang de Berre
La zone du pourtour de l’Étang de Berre et du golfe de Fos est une zone industrielle majeure où sont émises des pollutions industrielles (pétrochimie, métallurgie, cimenterie …) et des pollutions liées aux transports (aéroport, réseau routier et autoroutier, transport maritime).
Corps de texte

Les impacts sanitaires de cette pollution atmosphérique sur l’état de santé des habitants de la zone suscitent depuis longtemps de nombreuses interrogations. 

Un état de santé de la population fragilisée

L’analyse des données de santé issues de l’Observatoire régional de santé Paca indique que l’état de santé des habitants de la zone de Fos-Berre est globalement moins bon comparé à celui de la population de la région Paca.

On observe notamment une surmortalité de 14% chez les hommes (toutes causes confondues) et une surmortalité par cancer de 18% (40% chez les hommes).

La détermination de l’origine de cette situation est une question complexe. En effet, l’état de santé d’une population dépend de nombreux facteurs. L’impact de la pollution influe généralement de 8 à 10% sur l’état de santé. Le comportement des individus influence lui jusqu’à 40% et plus*.

Un enjeu fort pour l’ARS Paca : une politique d’action fondée sur trois axes

L’état de santé de la population de cette zone est donc une préoccupation majeure de l’ARS qui a développé une politique d’action fondée sur trois axes :

  • améliorer les connaissances sur l’état de santé des populations au regard des spécificités du territoire,
  • renforcer la prévention par l’action environnementale,
  • adapter l’offre de santé.

Axe 1 - Améliorer les connaissances sur l’état de santé des populations

L’ARS et les autorités sanitaires qui l’ont précédée, ont mis en place un système d’observation épidémiologique sur la zone Fos-Etang de Berre.

De nombreuses études ont ainsi été réalisées par Santé Publique France ou par des organismes indépendants.

La densité d’études produites a conduit au développement d’une plateforme de recensement qui met ces études à disposition de tous (études épidémiologiques et environnementales).

Accéder à l'outil Enviro-Fos

Ces nombreuses études épidémiologiques ont permis et permettent encore aujourd’hui d’améliorer les connaissances sur l’état de santé de la population sur ce territoire. Elles n’ont pas vocation à établir un lien de causalité avec les rejets issus de l’activité industrielle sur cette zone. Elles permettent à l’ARS d’adapter l’offre de santé aux besoins du territoire.

Axe 2 - Renforcer la prévention environnementale

L’ARS travaille en collaboration avec les acteurs du territoire pour connaître l’exposition globale de la population aux polluants et évaluer les risques sanitaires.

Elle est associée aux différents plans d’actions qui participent à une politique de réduction des polluants (Plan protection de l’atmosphère, le Plan d’urgence transport, le Schéma climat air énergie, travail avec la Dreal).

Axe 3 - Adapter l’offre de santé de prévention et de dépistage

L’ARS veille à la bonne adéquation de l’offre de santé au regard de la situation particulière de ce territoire.

Les services de soins proposés par le Centre hospitalier de Martigues sont complétés par ceux de quatre cliniques privées (les cliniques de Marignane, Martigues, Vitrolles et la clinique de l’Etang de l’Olivier située à Istres).

En complément des activités des soins, le CH de Martigues a développé des actions de dépistage, d’éducation thérapeutique et de prévention.

7 centres de santé apportent une offre de premiers recours.

En matière de prévention, les communes de la zone sont couvertes par un atelier santé ville qui assure l’animation des acteurs de terrain.

Le système de santé est adapté pour faire face à principales pathologies identifiées sur cette zone : cancers, maladies de l’appareil respiratoire et asthme, cardiopathies ischémiques et maladies cardiovasculaires, diabète.

Par ailleurs, les financements conjoints accordés par l’ARS et le Conseil Régional, dans le cadre du plan régional santé environnement (PRSE 3), ont permis au CH de Martigues de concevoir  un projet d’animation et la coordination des acteurs de santé autour de la question des maladies professionnelles et la mise en place de consultations médicales  spécifiques dédiées aux maladies professionnelles centrées sur le dépistage et l’orientation.

En total accord avec les partenaires signataires du PRSE 3, l’ambition de l’ARS est de conforter les démarches locales en santé telles que les Contrats locaux de santé, et de définir des Programmes territoriaux en santé environnementale, en s’appuyant sur la mobilisation des collectivités territoriales et l’implication des citoyens.

 

*Source : Blain et al., Envir. Risques et Santé 2013 /  Parkin et al., British Journal of Cancer 2011