Changement d'orientation / Changement de subdivision pour les internes en médecine

Article
Changement d'orientation / Changement de subdivision pour les internes en médecine

Les étudiants de 3ème cycle (internes en médecine) ont la possibilité de changer de discipline ou de spécialité durant leur parcours. A titre exceptionnel, ils peuvent également un changement de subdivision pour motif impérieux dûment justifié par l'étudiant.

Changement d'orientation pour les étudiants du 3ème cycle des études de médecine ultérieures aux ECN 2017

Les étudiants de troisième cycle des études de médecine (internes) peuvent demander à changer de spécialité.

Conditions du changement de spécialité classique:

  • Dans une spécialité pour laquelle l’étudiant(e) a été classé(e) en rang utile à l’issue des épreuves classantes nationales (ECN), c’est-à-dire à un rang au moins égal à celui du dernier candidat issu des mêmes ECN, et affecté dans cette spécialité au niveau de la même subdivision.
  • Au plus tard durant le dernier semestre de la phase socle pour les étudiants inscrits en biologie médicale, et au cours du deuxième semestre de la phase 2 dite d’approfondissement pour les autres étudiants.
  • Dans la subdivision d’affectation ;
  • Une seule fois au cours de l’internat ;

Dérogation au changement de spécialité classique

Les nouvelles dispositions règlementaires affranchissent dans certaines situations le demandeur de la condition de classement exigé dans le cadre d’un changement de spécialité classique.

Ainsi, l’étudiant(e) qui n’est pas classé(e) en rang utile, peut demander à changer de spécialité lorsque, dans la spécialité pour laquelle il (elle) souhaite opter, le nombre d’étudiants issus des mêmes ECN ayant choisi cette spécialité est inférieure au nombre de postes ouverts dans la spécialité.

Toute vacance de poste ultérieure aux épreuves classantes nationales à l’issue desquelles l’étudiant a été définitivement affecté ne permet pas l’application de la dérogation.

Toutefois, le directeur général de l'agence régionale de santé (ARS) conjointement avec le directeur de l'unité de formation et de recherche et les coordonnateurs locaux concernés des spécialités peut décider d'informer par tout moyen les étudiants de la subdivision de toute vacance de poste ultérieure aux épreuves classantes nationales, susceptible d'affecter l'équilibre démographique des professionnels de santé au sein de la région. Les internes de la subdivision intéressés présentent leur candidature au directeur général de l'agence régionale de santé. Ce dernier les affecte en tenant compte du rang de classement initial.

Toute demande de changement de spécialité susceptible d’affecter l’équilibre démographique de la région peut faire l’objet d’un refus.

Procédure changement de spécialité dans le cadre de la dérogation

Après publication du ou des postes vacants dans une spécialité donnée, les étudiants de la subdivision déposent leur candidature auprès du directeur général de l’ARS. Le rang de classement aux ECN départage les candidats potentiels.

La notion d’équilibre démographique est déterminée par l’ARS. En cas d’ouverture de postes, la publication intervient sur cette page.


Un poste est ouvert dans la spécialité rhumatologie dans la subdivision de Nice pour les internes en médecine de la promotion 2019. Les candidatures doivent être envoyées à la faculté avant le 15 septembre 2021.


Classement dans la nouvelle discipline :

Le classement dans la nouvelle spécialité est celui auquel l’interne aurait pu prétendre s’il avait accédé d’emblée à cette dernière.

Les stages accomplis au titre de la spécialité d'origine peuvent être partiellement ou totalement pris en compte dans la nouvelle spécialité, avec l'accord du coordonnateur du D.E.S. de la spécialité d’accueil.

L’ancienneté dans la nouvelle spécialité d'affectation sera calculée en fonction du nombre de stages pris en compte ou non par le coordonnateur du D.E.S.

Changement de subdivision

Les changements de subdivision sont autorisés en cas de motif impérieux dûment justifié par l'étudiant.

Procédure

L’étudiant adresse sa demande auprès du directeur général de l’ARS, dont il relève, lequel se prononce après avis, le cas échéant, du comité médical mentionné à l'article R. 6152-36 du code de la santé publique, du coordonnateur, du directeur de l'unité de formation et de recherche concernée et du directeur général de l'aARS dans laquelle se situe la subdivision souhaitée par l'étudiant.

Aucune demande ne sera étudiée si elle ne s’inscrit pas dans le cadre de la stricte procédure déterminée par la réglementation.