Une agence, pour une meilleure santé

La prise en charge des enfants "dys"

Article
Visuel
Mains d'enfant qui écrivent
Crédit : pixabay
"Dys" : derrière ces trois lettres se cachent différents troubles cognitifs. Ces troubles peuvent altérer le langage, les apprentissages ou encore le développement moteur.
On estime que 6 à 8% des français en sont atteints. Aussi, la délégation départementale des Hautes-Alpes œuvre pour améliorer leur prise en charge par des propositions innovantes.
Corps de texte

Les troubles "dys" regroupent les troubles spécifiques  du langage et des apprentissages tels que les dyslexies (troubles de la lecture), les dysphasies (troubles du développement moteur et de l'écriture) et les dyscalculies (troubles des activités numériques),…

Pour offrir une prise en charge des personnes atteintes de ces troubles spécifiques du langage, l'ARS Paca soutient le projet de création d’un établissement expérimental de prévention et de prise en charge, porté par l’Association pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH 04).

La création d’un établissement expérimental pour enfants

L’année 2011 voit la création d’un établissement expérimental pour enfants « Dys » sur le département des Hautes-Alpes.

Le centre des Lavandes, situé à Orpierre, a ainsi instauré un dispositif pour une meilleure prise en charge des enfants «dys» du département mais également des départements limitrophes.

Ses 2 principales missions sont le dépistage et l’accompagnement des enfants et adolescents porteurs de troubles spécifiques du langage et des apprentissages.

Une prise en charge précoce et adaptée

Une prise en charge précoce et adaptée de ces troubles évite aux enfants concernés de se retrouver en grande difficulté scolaire. Il importe donc de les diagnostiquer dès le plus jeune âge.

Pour cela, le pôle expérimental est organisé selon plusieurs niveaux de parcours de soins Dys et coordonne différentes unités de prise en charge composés de professionnels de premiers recours, d’équipes pluridisciplinaires et de plateaux techniques hospitaliers.

Il dispose également de :

  • un Centre de bilan spécialisé (CBS) qui est habilité à évaluer les difficultés des enfants et des adolescents atteints de troubles spécifiques du langage et des apprentissages (TSLA) et à poser un diagnostic pour permettre un accompagnement adapté ;
  • un Service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) de 20 places qui a vocation à accompagner des enfants porteurs de TSLA au plus près de leur quotidien sur le département des Hautes-Alpes et dans les zones limitrophes des Alpes-de-Haute-Provence.
  • et d’une unité de soins de 24 places d’internat de semaine et 2 places de semi-internat pour scolariser les enfants atteints des troubles les plus sévères.

Vers la création d’une plateforme de service

Après 6 années de fonctionnement, le centre des Lavandes évolue pour mieux répondre aux nombreuses sollicitations.

L’objectif est la « fusion » d’ici à la fin 2017 des différentes unités citées précédemment sous forme de plateforme de services. Ceci réduira les délais d'attente qui peuvent occasionner d’éventuelles ruptures dans le parcours de soins des patients.

Aller plus loin

Quelques chiffres

Les Lavandes, c'est :

  • 24 places d'internat et 2 places de semi-internat pour des 8 - 14 ans,
  • Un service d'éducation spéciale et de soins à domicile de 20 places pour des 5 - 18 ans,
  • Un centre médico-psycho-pédagogique organisé sur 2 antennes ( Gap et Manosque).
  • En 2016, 89 bilans ont été réalisés au CMPP, 33 enfants ont été suivis par le SESSAD et 24 enfants ont été admis à l'internat.