Une agence, pour une meilleure santé

Violences faites aux femmes : l’ARS Paca s’engage pour la sensibilisation des professionnels de santé

Article
Visuel
violences faites aux femmes
Crédit photo : JC Gellidon (Unsplash)
Les violences faites aux femmes sont un véritable enjeu de santé publique. En France, 1 femme sur 10 est victime de violences conjugales. En 2016, 109 d’entre-elles sont décédées des violences de leur compagnon ou ex-compagnon. C’est pourquoi l’ARS Paca soutien le programme FeminaCare qui vise à la formation et la sensibilisation des professionnels de santé.
Corps de texte

Violences faites aux femmes : un véritable enjeu de santé publique

Les violences subies par les femmes affectent profondément et durablement leur santé physique, mentale et génésique (santé liée à la sexualité et à la reproduction). Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les femmes victimes de violences perdent 1 à 4 années de vie en bonne santé.

Dans le même temps, les enfants traumatisés par des violences conjugales présentent davantage de problèmes de santé, des troubles de l'adaptation et des troubles de la concentration. Ils présentent aussi des troubles du comportement, 10 à 17 fois plus que des enfants dans un foyer sans violence, dont des comportements agressifs vis à vis des autres enfants.

FeminaCare, le programme d’actions pour sensibiliser les professionnels de santé

Femina Care

Pour ces raisons, l’ARS Paca soutient le projet régional de formation et de sensibilisation des professionnels de santé au repérage et à l’accompagnement des femmes victimes de violences, initié par les 4ème et 5ème plan interministériel de lutte contre les violences.

Ce programme d’actions sur 3 ans, intitulé FeminaCare est porté par l’association SOS Femmes 13. Il cible les professionnels de santé médicaux et paramédicaux qui exercent autant à l’hôpital qu’en  libéral.

Ce programme régional vise à améliorer le repérage et l’accueil des femmes victimes de violence afin qu’elles puissent trouver auprès des professionnels de santé un interlocuteur formé et informé.

Les leviers d’actions après des professionnels de santé : l’information et la formation

  • Fournir des éléments de compréhension de la problématique et de ses mécanismes pour leur permettre d’apporter la réponse la plus adaptée possible ;
  • Donner des outils permettant un meilleur dépistage des situations de violences faites aux femmes ;
  • Informer sur les dispositifs existants et les orientations possibles ;
  • Favoriser le travail de réseaux pluridisciplinaires ;

Un programme de formation  animé avec des experts de terrain

La richesse des formations proposées aux professionnels repose sur la mise en commun  de compétences mutualisées grâce à une co-animation entre les formateurs de SOS Femmes 13 et des experts professionnels tels que le médecin légiste (apprendre à constater les  lésions d’un corps), le magistrat, le gendarme, le psychologue (connaître les mots à employer)...

Cela permet d’aborder tous les aspects des  violences faites aux femmes : agressions sexuelles et viols,  violences conjugales, prostitution, harcèlement, mutilation génitale, mariage forcé...

Dans les hôpitaux, la formation dure trois jours. Pour les professionnels libéraux le format est de  deux jours.

L’objectif du projet : former 2000 professionnels en 3 ans

L’objectif du projet Femina Care est d’intervenir dans environ 40  établissements (hôpitaux publics, privés, maison de santé...) dans la région Paca, soit un potentiel de 2000 personnes sur trois ans.

En parallèle, un site internet va offrir aux professionnels (Éducation  nationale, centre communal  d’action sociale...) des 119  communes des Bouches-du-Rhône un kit de sensibilisation sur les violences faites  aux femmes. Il reprend les  premières informations nécessaires sur le sujet - définition, chiffres, cadre légal, outils pratiques, acteurs locaux afin que chacun puisse orienter le  mieux possible les personnes victimes de violences.

Aller plus loin

Comprendre en vidéo